Accéder au contenu principal
Japon

Le Japon entend défendre son intégrité territoriale face à la Chine

Discours de politique générale du Premier ministre Shinzo Abe au Parlement, à Tokyo, le 28 janvier 2013.
Discours de politique générale du Premier ministre Shinzo Abe au Parlement, à Tokyo, le 28 janvier 2013. Reuters/Toru Hanai
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, dans son premier discours de politique générale devant le Parlement, a promis de sortir la troisième économie du monde de son enlisement par la relance de la croissance. C'est la priorité numéro un de son gouvernement. Mais le Premier ministre a aussi promis, dans une référence très claire au contentieux territorial avec la Chine, de protéger l'intégrité territoriale du Japon, tout en renforçant ses liens avec les Etats-Unis.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Shinzo Abe, le Premier ministre du Japon, fait du redressement économique la priorité de son gouvernement. Mais s’il ne parvient pas à résoudre le contentieux territorial avec la Chine, une confrontation armée en mer entre les marines chinoises et japonaises, autour des îles contestées de Senkaku, risque de mettre en danger toute reprise économique durable au Japon.

Devant le Parlement, Shinzo Abe refuse d’admettre l’existence d’un contentieux territorial avec la Chine. Mais il ne cache pas sa volonté de réviser la Constitution pacifiste pour permettre au Japon de s’intégrer davantage dans la stratégie américaine.

Le Japon a des différends territoriaux avec la Chine, la Corée du Sud et la Russie. La Chine est en train de persuader la Corée du Sud de faire cause commune contre le Japon. « La situation autour du Japon est de plus en plus grave, reconnaît le Premier ministre japonais. Nous promettons de protéger fermement la vie des gens et nos territoires. »

Pour Shinzo Abe, l’alliance avec les Etat-Unis est le pilier de la diplomatie japonaise. Mais le président américain Barack Obama ne peut pas laisser le contentieux territorial entre le Japon et la Chine dégénérer en conflit militaire ouvert, car la sécurité de la région Asie-Pacifique ne s’en remettrait pas.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.