Afghanistan

Afghanistan: une jeune femme qui avait tenté de s'enfuir avec son cousin exécutée par son père

Une femme en burqa, à proximité de Kaboul. En Afghanistan, l'adultère est encore puni de la peine de mort par les Talibans.
Une femme en burqa, à proximité de Kaboul. En Afghanistan, l'adultère est encore puni de la peine de mort par les Talibans. REUTERS/Mohammad Ismail

Une jeune femme a été exécutée en public par son père il y a quelques jours dans le nord de l'Afghanistan. Son crime : avoir voulu s'enfuir avec son cousin alors que son mari était en déplacement en Iran. Un crime d'honneur qui choque car personne n'a pour le moment était arrêté. Et ce n'est pas la première fois qu'une telle affaire secoue le pays.

Publicité

Avec notre correspondant à Kaboul, Nicolas Ropert

L'ONG Amnesty International a été la première à dénoncer le cas de Halima. Cette jeune afghane a quitté sa maison pour fuir avec son cousin. Son mari et père de ses deux enfants étaient en Iran à ce moment-là. Mais abandonnée par son probable amant, elle a été retrouvé par sa famille. Et le 22 avril dernier, selon l'ONG, Halima a été exécuté par son propre père devant près de 300 personnes dans son village de la province de Badghis, située dans le nord du pays.

La scène aurait été filmée, assure une militante des droits de l'homme. La décision de la mettre à mort a été prise par la justice talibane, toujours selon cette militante. La police locale assure de son côté être arrivée deux jours plus tard sur place et la famille avait disparu.

L'adultère est puni de la peine de mort par certaines communautés très conservatrices. Et les talibans n'hésitent pas à condamner à mort des femmes pour crime d'honneur sans autre forme de procès. En juillet 2012, une jeune femme soupçonnée d'adultère avait elle aussi été exécutée en public dans la province de Parwan.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail