Pakistan / Inde

L'Inde plutôt optimiste après le retour de Nawaz Sharif à la tête du gouvernement du Pakistan

Le nouveau Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, le 13 mai 2013 à Lahore.
Le nouveau Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, le 13 mai 2013 à Lahore. REUTERS/Damir Sagolj
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le retour de Nawaz Sharif au pouvoir au Pakistan à l'issue des élections dimanche a été accueilli positivement en Inde par le gouvernement et les médias. Malgré une recrudescence des tensions entre les deux pays récemment, le nouveau Premier ministre est perçu comme un leader déterminé à oeuvrer pour la paix et à renforcer les liens économiques entre les deux pays.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

Pour le quotidien indien Hindustan Times, la victoire du Nawaz Sharif aux élections législatives pakistanaises est une « raison légitime de se réjouir ». Même son de cloche dans les journaux Indian Express et The Hindu, qui soulignent le probable réchauffement des relations indo-pakistanaises avec ce changement de régime.

Le Premier ministre Manmohan Singh a félicité son homologue pakistanais qui l'a lui-même invité à sa cérémonie d'investiture. Un geste fort, qui symbolise sa volonté déclarée d'améliorer les relations avec le frère ennemi indien.

Reprendre le processus de paix où il l'avait laissé

Alors qu'il était Premier ministre, il avait signé un accord historique à Lahore avec son homologue indien de l'époque, visant a réglementer l'utilisation d'armes nucléaires entre les deux pays. Nawaz Sharif a déclaré ces derniers jours qu'il souhaitait reprendre ce processus de paix où il avait été abandonné il y a quatorze ans.

La sincérité du nouveau Premier ministre pakistanais sur ce dossier n'est pour l'instant pas mise en doute. L'Inde reste toutefois sceptique concernant un réel tournant dans les relations avec son voisin. Tournant qui dépendra avant tout de la détermination et de la capacité de Nawaz Sharif à gérer la question du Cachemire, territoire disputé depuis 1947, et à lutter contre le terrorisme.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail