Afghanistan

Afghanistan: les talibans frappent en plein cœur de Kaboul

Des enfants fuient le lieu des combats déclenchés par une attaque revendiquée par les talibans afghans, à Kaboul, ce vendredi 24 mai.
Des enfants fuient le lieu des combats déclenchés par une attaque revendiquée par les talibans afghans, à Kaboul, ce vendredi 24 mai. REUTERS/Omar Sobhani

Une voiture piégée a explosé hier, vendredi 24 mai à Kaboul. S'en est suivi des échanges de tirs pendant plus de 7 heures. Le bilan, toujours provisoire, fait état de cinq assaillants abattus, au moins un policier afghan tué et dix personnes blessées, dont trois personnels de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et un membre du Bureau international du travail (BIT). Des bureaux de ces organismes se trouvent dans la zone attaquée, située dans le centre-ville de la capitale afghane. L'attaque a été revendiquée par les talibans.

Publicité

Avec notre correspondant à Kaboul, Nicolas Ropert

La première explosion a été entendue vers 16 h, heure locale. Puis deux autres détonations se sont produites, à dix minutes d’intervalles. Il pourrait s'agir de roquettes utilisées par les insurgés. Des échanges de tirs ont ensuite eu lieu durant plusieurs heures. L'attaque était en tout cas coordonnée et préparée.

Le quartier visé est situé dans le centre de Kaboul. C'est là où se trouvent les bureaux de l'Organisation internationale des migrations (OIM). « Une employée a été grièvement blessée et trois Népalais chargés de la sécurité ont subi des blessures légères causées par des tirs de grenades », a déclaré un porte-parole de l’OIM. Le représentant du Bureau international du travail (BIT) a également été blessé.

Attaque revendiquée par les talibans

Les assaillants se sont ensuite retranchés dans un bâtiment. Ils seraient cinq ou six, affirme la police de Kaboul. L'attaque a été très rapidement revendiquée par les talibans. Ils assurent avoir voulu viser la CIA, les services de renseignements américains.

Des talibans qui ont lancé leur offensive de printemps il y a quelques semaines et qui avaient prévenu qu'ils s'en prendraient aux institutions afghanes et internationales.

Après des attaques dans tout le reste du pays, ils ont réussi à pénétrer dans la capitale afghane à plus d'un an du retrait des troupes de la coalition.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail