Accéder au contenu principal
Inde

Cachemire indien: instauration d'un couvre-feu pour éviter de nouvelles violences

Affrontement entre manifestants et policiers dans la région du Cachemire indien, le 18 juillet 2013.
Affrontement entre manifestants et policiers dans la région du Cachemire indien, le 18 juillet 2013. REUTERS/Danish Ismail
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Grève générale et couvre-feu dans les principales villes du Cachemire indien. Des troupes paramilitaires et des forces de police ont été déployées notamment à Srinagar, la principale ville de la région, pour empêcher toute nouvelle violence après les incidents qui ont fait quatre morts et des dizaines de blessés, le jeudi 18 juillet 2013. A l'origine de ces affrontements violents, l'intervention d'un groupe de gardes-frontière dans une école coranique.

Publicité

Les faits se sont déroulés mercredi soir dans la ville de Gool, située à 230 kilomètres environ de Srinagar. Selon des témoins cités par l'Agence France-Presse, les gardes-frontière auraient battu un employé de la madrasa, et des exemplaires du Coran auraient été retrouvés à terre après leur intervention. Le lendemain, un rassemblement de protestation devant un poste de police tourne au drame. Les gardes-frontière ouvrent le feu, faisant quatre morts et des dizaines de blessés.

Pour éviter de nouvelles violences, les autorités ont donc décidé de décréter un couvre-feu dans les principales villes de la région. Ce vendredi matin, à Srinagar, les administrations, les écoles et les banques étaient fermées de même que la plupart des magasins. Autre mesure préventive : plusieurs dirigeants séparatistes ont été placés en résidence surveillée.

L'un d'entre eux avait appelé jeudi à une grève de trois jours et à de nouvelles manifestations. Les autorités locales et le gouvernement de New Delhi veulent tuer dans l'œuf tout mouvement de contestation. Ces dernières années, le niveau de violence avait nettement reculé dans la région, mais les tensions restent très vives, entre la majorité musulmane et les forces de sécurité déployées par le gouvernement indien.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.