Philippines

Philippines: reprise des recherches d’éventuels survivants du naufrage du ferry

La Marine philippine poursuit ce dimanche 18 août ses opérations de recherche d’éventuels survivants dans le port de Cebu.
La Marine philippine poursuit ce dimanche 18 août ses opérations de recherche d’éventuels survivants dans le port de Cebu. REUTERS/Erik De Castro

Deux corps ont été retrouvés dimanche 18 août dans l’épave du ferry qui a coulé dans le port de Cebu, au centre de l’archipel des Philippines. Les secours ont repris leurs opérations ce dimanche dans l’espoir de trouver d’éventuels survivants. Le naufrage du ferry St-Thomas Aquinas, victime d’une collision avec un cargo, a fait 34 morts, et 85 personnes sont toujours portées disparues.

Publicité

Avec notre correspondant à Manille, Gabriel Kahn

Cet espoir est très ténu. Mais le porte-parole de la Marine nationale y croit encore. «Il est possible qu'il y ait des poches d'air dans les compartiments de l’épave et il pourrait y avoir des survivants » a-t-il déclaré. Dimanche matin, des plongeurs ont atteint l’épave du ferry qui repose à 35 mètres de fond. Confrontés à une mer démontée et à de forts courants, ils ne sont pas parvenus à y pénétrer. Ils ont néanmoins ramené à la surface les corps d’une femme et d’un homme qui n’ont pas pu être immédiatement identifiés. Ils sont redescendus sur l’épave en début d’après-midi et ils disent y avoir vu des corps emprisonnés à l’intérieur de la cabine.

A terre, de nombreux proches attendent avec anxiété des nouvelles des 85 passagers toujours portés disparus. Des survivants disent avoir vu beaucoup de gens sombrer avec le ferry. L’un d’eux raconte qu’il assistait à un concert quand il a entendu comme une explosion et vu le chanteur tomber à terre.

La lumière s’est éteinte et le ferry a commencé à se coucher. L’eau montait déjà jusqu’à son cou quand l’équipage l’a aidé dans l’obscurité à descendre dans un bateau de sauvetage à l’aide d’une corde. Mais il souligne que de nombreux passagers ont été surpris dans leur sommeil.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail