Accéder au contenu principal
Chine

Manuel de savoir-vivre à l'usage du touriste chinois malpoli

Touristes chinoises dans le sud de l'Ecosse, le 22 août 2013.
Touristes chinoises dans le sud de l'Ecosse, le 22 août 2013. REUTERS/Toby Melville
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Chine est obsédée par son image à l’étranger et les touristes chinois ne donnent pas le meilleur exemple. Après les avertissements lancés par les autorités, l’administration nationale du tourisme a décidé de publier un guide des bonnes manières à l’attention des vacanciers chinois, très nombreux dans les avions à l'occasion de la «semaine en or», qui a débuté le 1er octobre.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Ils sont bruyants, parfois considérés comme arrogants et ils sont surtout très nombreux. Pendant la «  semaine en or » autour de la fête nationale, les vacanciers chinois transforment la Grande muraille en fourmilière, ils partent aussi de plus en plus à l’étranger.

Bobs, appareils photo et petits drapeaux, l’enrichissement du pays a contribué à l’explosion des voyages en groupes et en individuel. Des touristes chinois convoités pour leurs devises, mais dont les comportements font parfois grincer les dents. Notamment des autorités, qui craignent que cela ne nuise à l’image du pays.

À l’étranger comme à la maison

Gérard Depardieu n’est ainsi pas le seul à faire pipi dans les bouteilles.

Se racler la gorge, uriner dans la piscine ou taguer les monuments est ainsi vivement déconseillé par l’administration nationale du tourisme. Souvent en groupe, les touristes chinois se sentent à l’étranger comme à la maison. Gérard Depardieu n’est ainsi pas le seul à faire pipi dans les bouteilles.

Une touriste de Chine continentale a récemment suscité l’indignation à Hong Kong en laissant son fils uriner de cette manière au beau milieu d’un restaurant. La même scène dans un supermarché ayant provoqué la même stupéfaction au Canada.

Un guide de 64 pages

Une attention particulière est recommandée dans les avions : interdiction d’emporter avec soi les gilets de sauvetage, ou les couverts comme souhaitait le faire une trentaine de passagers chinois fin août sur un vol de la Singapour Airlines. Le groupe ayant failli en venir aux mains lorsque le personnel de bord a demandé la restitution des couteaux et fourchettes en acier inoxydable.

Ce guide de 64 pages adapte ses recommandations en fonction des pays, note l’AFP. On y apprend ainsi que les femmes se doivent de porter des boucles d’oreilles en Espagne pour ne pas donner l’impression d’être nues, et qu’on ne claque pas des doigts en Allemagne pour interpeller les personnes.

Et ce guide des bonnes manières a été précédé par une loi entrée en vigueur hier, cette fois à l’attention des tours opérateurs. Une loi qui condamne notamment la pratique du « shopping forcé », pratiqué par certaines agences lors des voyages en groupe.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.