Maldives

Report du deuxième tour de la présidentielle aux Maldives

Mohamed Nasheed, candidat du Parti démocrate  et favori du scrutin présidentiel, lors du 1er tour de scrutin le 9 novembre 2013.
Mohamed Nasheed, candidat du Parti démocrate et favori du scrutin présidentiel, lors du 1er tour de scrutin le 9 novembre 2013.

C’est le troisième report de l’élection présidentielle aux Maldives. La Cour suprême a annoncé ce dimanche 10 novembre la suspension du second tour qui devait avoir lieu aujourd’hui au lendemain du premier tour. La crise politique s’éternise et menace la stabilité du pays.

Publicité

Le premier scrutin s’était déroulé le 6 septembre dernier dans des conditions jugées plutôt bonnes par les observateurs. Mais des recours avaient conduit à deux annulations successives du vote, la dernière en date du 19 octobre.

Le favori de cette élection est Mohammed Nasheed, premier président démocratiquement élu en 2008 après 30 ans de dictature. Il avait été écarté du pouvoir par une mutinerie de la police en février 2012. Son principal rival est Abdullah Yameen, demi-frère de l’ancien autocrate Maumoon Abdul Gayoom. C’est le candidat arrivé en troisième position, samedi 9 novembre, qui a fait repousser le vote arguant qu’il fallait donner aux candidats le temps de faire campagne.

Vide institutionnel

La nouvelle date fixée pour le scrutin est le 16 novembre, or le mandat du président sortant expire ce lundi 11 novembre. L’actuel chef d’Etat, Mohammed Waheed Hassan, a annoncé qu’il démissionnerait de ses fonctions dès cette date constitutionnelle, plongeant le pays dans une période de vide institutionnel.

Le favori dénonce des manoeuvres politiques visant à l'écarter du pouvoir, et le risque de voir dégénérer l’instabilité politique aux Maldives inquiète la communauté internationale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail