Aghanistan

Afghanistan: attentat à la voiture piégée à Kaboul près du site de la Loya Jirga

Le président afghan Hamid Karzaï lors d'une Loya Jirga en 2011 à Kaboul.
Le président afghan Hamid Karzaï lors d'une Loya Jirga en 2011 à Kaboul. Reuters / Ahmad Masood

Une explosion s'est produite ce samedi après-midi à Kaboul. Un kamikaze se serait fait exploser tuant, selon un premier bilan, au moins six personnes et en blessant une vingtaine. L'attaque n'a pas été revendiquée pour le moment mais elle s'est produite près de l'endroit où doit se tenir la grande réunion qui doit décider de l'avenir de l'Afghanistan. La Loya Jirga devra se prononcer sur l'accord stratégique avec les Etats-Unis qui prévoit notamment la présence de soldats américains sur le sol afghan après 2014.

Publicité

Avec notre correspondant à Kaboul, Nicolas Ropert

L'explosion a eu lieu vers 15 heures, heure de Kaboul. Selon des témoins sur place avec qui RFI a pu parler, les dégâts seraient importants. Une voiture carbonisée a rapidement été enlevée. Les premiers éléments laissent penser qu'il s'agirait d'une attaque suicide. Une voiture blanche aurait été prise en chasse par des policiers. Elle a, semble-t-il, foncé vers un poste de police.

Le bilan n'est pas encore définitif mais au moins six personnes auraient été tuées. Le ministère de la Défense a confirmé la perte d'un militaire afghan mais il y avait aussi beaucoup de civils à cette heure-là.

Les talibans pointés du doigt

L'attaque n'a pas été revendiquée mais les regards se tournent vers les talibans. L'explosion a eu lieu non loin de la grande tente qui doit accueillir la semaine prochaine la Loya Jirga. Cette grande assemblée réunira près de 2 000 représentants afghans. Ils devront se prononcer sur l'accord stratégique avec les Etats-Unis, âprement discuté depuis plusieurs mois entre Américains et Afghans. Le président Hamid Karzaï a finalement annoncé le mois dernier la tenue de cette réunion qui devra autoriser ou non la présence de soldats américains sur le sol afghan après la date du retrait de la coalition. Le retrait est prévu à la fin de l'année prochaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail