Accéder au contenu principal
Chine / Philippines

Typhon Haiyan: la Chine envoie un navire hôpital aux Philippines

Des proches de l'équipage du navire hôpital l'«Arche de la paix» saluent le départ du bateau dans l’île de Zhoushan, le 21 novembre 2013.
Des proches de l'équipage du navire hôpital l'«Arche de la paix» saluent le départ du bateau dans l’île de Zhoushan, le 21 novembre 2013. REUTERS/Carlos Barria
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un navire hôpital de l’armée chinoise part pour les Philippines ce jeudi 21 novembre. L’Arche de la paix doit arriver auprès des victimes du typhon Haiyan dans trois jours. Une opération humanitaire et de communication pour le régime communiste, jusqu’à présent critiqué pour la modicité de l’aide chinoise aux sinistrés philippins.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

C’est l’une des têtes de pont du soft power chinois. On l’a vu récemment à Port-Victoria aux Seychelles, à Dar es Salam en Tanzanie, l’Albatros 1/1250 Daishando ou l’Arche de la paix effectue régulièrement des « missions harmonieuses » en Afrique, en Asie du Sud-Est et jusqu’en Amérique du Sud, offrant des soins gratuits aux populations côtières.

Depuis ce week-end, la coque blanche étincelante marquée de grandes croix rouges du navire hôpital est de retour dans la presse chinoise. A bord, 300 lits, 25 unités de soins intensifs, 8 blocs opératoires et plus d’une centaine de médecins et infirmières ainsi que des hélicoptères pour se rendre plus facilement sur les zones sinistrées.

La Chine veut soigner son image

Ce déploiement naval a été précédé mercredi soir par l’envoi de 18 secouristes à Manille, une équipe médicale de 51 personnes devrait prendre le même chemin « prochainement », a fait savoir le porte-parole de la diplomatie chinoise mercredi. Après avoir été vivement critiqué pour son aide minime adressée aux victimes du typhon Haiyan dans les premiers jours, le pouvoir chinois met les moyens en termes d’image.

Ce jeudi matin à 11h, quand la corne de brume a retenti au moment de larguer les amarres dans l’île de Zhoushan, l’une des bases de l’Armée populaire de libération, il y avait des journalistes étrangers à bord, rapporte l’Agence France-Presse. En conflit avec les Philippines autour de l’atoll de Scarborough en mer de Chine méridionale, Pékin a finalement relevé son aide de 100 000 dollars à 1,6 million d’euros sous forme de tentes, couvertures et autres matériels.

→ A (RE)LIRE : Philippines: critiquée pour son manque de réactivité, la Chine accroît son aide aux sinistrés

Le soft power chinois est à ce prix. « Notons que le nom Arche de la paix a une connotation biblique et fait allusion a l’Arche de Noé qui renfermait toutes les espèces que Dieu sauva du déluge, écrivait récemment l’agence Chine Nouvelle. A travers ces missions humanitaires, la Chine cherche à prouver qu’elle n’a aucune visée impérialiste et que l’Armée populaire de libération continue dans sa mission de paix en combattant les maladies dans le monde ».

On note d’ailleurs que le départ des 14 300 tonnes de l’Arche de la paix arrivent trois jours après l’appareillage de l’USNS Mercy dans le port de San Siego aux Etats-Unis, le navire hôpital américain se prépare lui aussi à un éventuel déploiement aux Philippines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.