Accéder au contenu principal
Chine

Chine: grave incendie dans un centre de bouddhisme tibétain dans le Sichuan

L'incendie n'a pas provoqué de victimes officiellement, même si les dégâts sont importants.
L'incendie n'a pas provoqué de victimes officiellement, même si les dégâts sont importants. http://shambhalasun.com
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C’est l’un des plus grands centres du bouddhisme tibétain. L’institut Serthar, situé dans la province du Sichuan, a été la proie d’un incendie jeudi soir. Aucun mort ou blessé n’est à déplorer, mais les dégâts sont sévères, annonce la presse chinoise. Une dizaine de structures du site ont été détruites. Un incendie qui intervient dans un lieu très surveillé par les autorités, et dans une région sensible.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Jean Scheubel

Les photos diffusées par la télévision sont impressionnantes. On y voit des habitants de dos, la nuit, en bas d’une colline sur laquelle brûle l’institut dans des flammes de 15 mètres de haut. Il a fallu 450 pompiers, mobilisés pendant 6 heures, pour maîtriser l’incendie. Les moines, eux, ont été relogés dans des tentes.

Quelle est l’origine du feu ? Une enquête est en cours et aucune piste n’est privilégiée, selon les médias chinois. L’institut Serthar, créé en 1980, accueille des milliers de moines et de nonnes. Au fil des ans, accusé par les autorités d’abriter des « soutiens du Dalaï Lama », il a été placé sous étroite surveillance.

Et plus encore depuis 2009. Car en cinq ans, plus de 120 Tibétains, surtout des moines, ont tenté ou réussi à s’immoler par le feu. Pour Pékin, ils sont « manipulés par le Dalaï Lama ». Pour les opposants tibétains, c’est « une réponse à la répression culturelle et religieuse ».

→ à (re)lire : Immolations au Tibet: les nouveaux «martyrs»

Le centre bouddhiste de Serthar accueille des milliers de moines et de nonnes.
Le centre bouddhiste de Serthar accueille des milliers de moines et de nonnes. DR

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.