Accéder au contenu principal
Japon

Iles contestées en mer de Chine: éducation et patriotisme à la japonaise

Les manuels destinés aux professeurs de collèges et lycées présenteront désormais comme «partie intégrante du territoire japonais» les îles Senkaku en mer de Chine.
Les manuels destinés aux professeurs de collèges et lycées présenteront désormais comme «partie intégrante du territoire japonais» les îles Senkaku en mer de Chine. REUTERS/Korea Pool
Texte par : RFI Suivre
1 mn

On ne badine pas avec le patriotisme au Japon. Le ministère de l'Education va demander aux professeurs d'enseigner à leurs élèves le caractère indiscutablement japonais des îles en mer de Chine au coeur d'une querelle entre Tokyo et ses voisins chinois et sud-coréens.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Carte interactive : Mer de Chine, les rochers de la discorde

Accesseur infographie mer de Chine

Le ministère japonais de l’Education essaie d’infléchir une fois de plus le contenu des manuels scolaires en établissant cette fois-ci la souveraineté japonaise sur les îles Senkaku, situées à 400 kilomètres à l’ouest d’Okinawa, autour desquelles croisent désormais des bateaux de guerre chinois, lesquels peuvent à tout moment entrer en contact avec des garde-côtes japonais.

En septembre 2012, le gouvernement japonais a nationalisé ces îles. Il les administre depuis un siècle et demi, sans avertir Pékin. Le ministère japonais de l’Education envoie aujourd’hui une directive aux professeurs d’histoire pour leur dire qu’il est naturel de donner aux élèves des enseignements sur les parties intégrantes du territoire japonais. Depuis 2005, le ministère de l’Education affirme déjà dans les manuels scolaires la souveraineté du Japon sur les îles Dokdo-Takeshima, occupées selon Tokyo illégalement par la Corée du Sud. Les enseignants japonais ne sont pas obligés de suivre les directives du ministère de l’Education. Un bon tiers les ignore car ils estiment que le ministère de l’Education infléchit le contenu des manuels scolaires sous les pressions de la droite japonaise.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.