Accéder au contenu principal
Inde

Inde: les assassins de Rajiv Gandhi échappent à la peine capitale

Une stèle a été dressée à l'emplacement de l'assassinat de Rajiv Gandhi en 1991.
Une stèle a été dressée à l'emplacement de l'assassinat de Rajiv Gandhi en 1991. CC-by-sa PlaneMad/Wikimedia
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Cour suprême indienne a commué ce mardi 18 février la condamnation à mort de trois assassins de l'ancien Premier ministre Rajiv Gandhi, en 1991, en perpétuité. Le juge a estimé excessifs les 11 ans mis par les présidents successifs de l'Inde pour statuer sur le recours en grâce des trois hommes.

Publicité

Les trois anciens membres des Tigres tamouls, un groupe rebelle sri-lankais, ont déjà passé plus de 20 ans derrière les barreaux. Reconnus coupables de l'assassinat de Rajiv Gandhi, ils ont été condamnés à mort en 1998. Un an plus tard, la Cour suprême indienne avait confirmé la sentence.

Mais ce mardi, la plus haute juridiction de l'Etat a jugé « inhumain » de maintenir indéfiniment des détenus dans le couloir de la mort. Les trois hommes ont attendu onze ans pour que les gouvernements successifs statuent sur leur recours en grâce, en vain.

L'assassinat en 1991 du fils d'Indira Gandhi, elle-même tuée 7 ans plus tôt, avait suscité une grande émotion en Inde. Rajiv était sur le point de revenir au pouvoir. Il a été tué dans le sud du pays, en pleine campagne électorale, par une kamikaze tamoule.

Cet attentat avait été considéré en Inde comme une vengeance des Tigres tamouls pour un pacte passé entre les gouvernements indiens et sri-lankais visant à désarmer la guérilla.

Les défenseurs des droits de l'homme ont en tout cas salué la décision de la Cour suprême. L'Inde procède rarement à la mise à mort des condamnés. Ces deux dernières années, deux prisonniers ont été pendus : le seul survivant des attentats meurtriers de Bombay en 2008, et un militant séparatiste cachemiri responsable d'une attaque contre le Parlement indien en 2001.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.