Accéder au contenu principal
Afghanistan

Du rap afghan pour inciter les jeunes à aller voter

C'est l'association afghane Sola qui a lancé l'idée d'un concours de rap.
C'est l'association afghane Sola qui a lancé l'idée d'un concours de rap. (Capture d'écran http://sola.af/)
Texte par : Nicolas Ropert
2 mn

Le premier tour de l'élection présidentielle aura lieu dans quinze jours en Afghanistan. L'interrogation subsiste quant au taux de participation. Il avait été à peine de 30% lors de la précédente élection. Les jeunes notamment s'étaient peu déplacés dans les bureaux de votes. Pour tenter de les amener à l'élection un concours de rap a été lancé sur Internet.

Publicité

De notre correspondant à Kaboul

C'est une association afghane Sola qui a lancé cette idée d'un concours de rap en Afghanistan.

Plusieurs règles ont été énoncées : rapper en dari ou en pashto, les deux langues nationales afghanes, la chanson ne devant pas être partisane et les artistes doivent eux-même s'engager à voter le jour de l'élection. Autre indication : le texte doit véhiculer le message que « l'élection est cool », selon les termes du règlement.

Plusieurs dizaines de groupes ont envoyé leur maquette et le jury a choisi deux vainqueurs : un groupe de garçons et une rappeuse afghane. Tous les deux recevront 1 000 dollars. Ils gagneront aussi le droit d'être diffusés à la télévision puisque la première chaîne du pays était partenaire de l'événement. Mais le succès a été viral. Postés sur les sites de partage de vidéos, les meilleurs clips ont été vus plusieurs milliers de fois.

Sensibilisation d'une génération

Les paroles de la chanson du jeune rappeur Bayan sont en pashto. Il explique par exemple : « Va dans les bureaux de vote sans peur. Va exercer ton droit. Nous avons vu tant de morts, nous devons voter pour eux. » Forcément, les textes sont orientés mais ils représentent l'espoir de toute une génération.

En 2009, seulement cinq millions d'Afghans s'étaient déplacés pour voter, soit un Afghan sur trois. En cette année décisive, les autorités afghanes espèrent qu'ils seront plus nombreux. Mais difficile de mobiliser les foules quand les talibans ont annoncé qu'ils s'en prendront à tout ceux qui participent à l'élection y compris aux civils. Et les violences pré-électorales ne facilitent pas cette sensibilisation au vote.

Les jeunes représentent la majorité de la population

Sept Afghans sur dix ont moins de 25 ans. La jeunesse pourrait faire basculer l'élection d'un côté ou de l'autre. Mais on sent chez ces jeunes un certain désintérêt, parfois même un dégoût de la politique. La faute aux candidats qui sont dans l'immense majorité d'anciens seigneurs de guerre ou des technocrates. Le rap ne sera pas la seule solution pour les amener à voter. Mais l'expérience mérite d'exister. Et comme le dit dans cette chanson, Yaaghi, un autre rappeur : « voter est un devoir, une responsabilité qui montre le degré de développement de notre pays. »

Le clip de Sami Enteqad et Shahed Ghafar, les gagnants masculins du concours

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.