Afghanistan

Afghanistan: une fillette tuée dans un attentat visant des étrangers à Kaboul

Des ressortissants étrangers, à proximité de l'attaque menée par les talibans contre une résidence d'expatriés, à Kaboul, ce vendredi 28 mars.
Des ressortissants étrangers, à proximité de l'attaque menée par les talibans contre une résidence d'expatriés, à Kaboul, ce vendredi 28 mars. REUTERS/Omar Sobhani

Les talibans ont attaqué une résidence d'étrangers ce vendredi à Kaboul. Ils ont fait exploser une voiture avant de pénétrer dans le bâtiment. Une fillette afghane aurait été tuée et 3 personnes blessées, selon un premier bilan. D'après les autorités afghanes, les assaillants ont tous été tués.

Publicité

Avec notre correspondant Dubaï, Nicolas Ropert

L'attaque a duré plusieurs heures. Après avoir utilisé une voiture piégée, les assaillants ont pénétré dans une maison occupée par une ONG américaine. Ils ont affronté les forces afghanes avant d'être abattus. Mais, selon le ministère afghan de l'Intérieur, les résidents, dont plusieurs étrangers, ont pu être secourus.

Cette attaque revendiquée par les talibans montre une nouvelle fois leur détermination à l'approche d'élections cruciales. C'est la quatrième fois depuis le début de l'année que des étrangers sont pris pour cible. La semaine dernière, les talibans avaient mené un raid dans un hôtel de la capitale tuant 9 personnes, dont cinq expatriés.

→ A (RE)LIRE : Afghanistan: la présidentielle dans le collimateur des talibans

L'objectif des insurgés est clair : faire partir un maximum d'étrangers pour décrédibiliser le scrutin dont le premier tour est prévu le 5 avril prochain. La semaine dernière, deux missions d'observateurs ont décidé de quitter le pays pour des raisons de sécurité. Cette nouvelle attaque contre une organisation non gouvernementale risque d'avoir aussi des conséquences sur l'aide apportée à la population. Les ONG, qui ont limité leur nombre de personnels non afghans, sont déjà menacées par une diminution progressive des fonds alloués à l'Afghanistan.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail