Accéder au contenu principal
Australie / Malaisie

Vol MH370: course contre la montre pour retrouver les boîtes noires

Un bâtiment de la marine australienne, l'«Ocean Shield», a quitté Perth lundi soir en emportant une sonde de 35 kg attachée au bout d'un câble pour capter les émissions acoustiques des boîtes noires.
Un bâtiment de la marine australienne, l'«Ocean Shield», a quitté Perth lundi soir en emportant une sonde de 35 kg attachée au bout d'un câble pour capter les émissions acoustiques des boîtes noires. REUTERS/Jason Reed
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Cela fait maintenant plus de trois semaines que le vol MH 370 de la Malaysia Airlines a sombré dans l'océan Indien sans que le mystère de sa disparition ne soit résolu. Ce mardi matin 1er avril, les autorités malaisiennes ont indiqué que la transcription des dernières communications entre les pilotes du Boeing et le contrôle aérien n'a rien révélé d'« anormal ». Parallèlement, les recherches continuent. Le gouvernement australien a déclaré lundi qu'il ne fixerait aucune limite de temps pour retrouver les débris du Boeing 777. Tout est aussi mis en œuvre pour retrouver au plus vite les boîtes noires.

Publicité

Les prospections pourraient prendre des semaines, a reconnu ce mardi le responsable australien des recherches, Marshall Angus Houston. Des opérations d'autant plus complexes que les autorités australiennes ne disposent pas d'éléments vraiment fiables sur la route exacte qu'a suivie le Boeing après sa disparition.

Marshall Angus Houston s'est engagé à poursuivre les investigations autant de temps que nécessaire, faisant écho au Premier ministre australien qui déclarait il y a quelques jours : « Nous le devons aux familles des victimes ».

→ A (RE) LIRE : Vol MH370: l'Australie prend la main sur les recherches

Depuis lundi, l'Ocean Shield, un navire australien équipé d'un système très perfectionné de localisation, a quitté la ville à de Perth, à l'ouest de l'Australie. Il peut repérer les signaux des boîtes noires jusqu'à 6 000 mètres de profondeur. Il mettra trois jours pour se rendre sur la nouvelle zone de recherche, une zone égale à la superficie de la Norvège.

Chaque jour compte, car les boîtes noires n'émettent que pendant un mois. Et cela fait déjà plus de trois semaines que l'avion a disparu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.