Accéder au contenu principal
Inde

Inde: les adieux politiques de Manmohan Singh

Manmohan​ Singh​
Manmohan​ Singh​ REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Inde, les sondages de sortie des urnes prédisent une victoire écrasante de l'opposition, et du parti de la droite hindouiste du BJP. Ce qui mettrait un terme à 10 ans de gouvernance du Parti du Congrès. Une décennie pendant laquelle un homme et un seul aura dirigé le gouvernement : Manmohan Singh. Cet économiste peu bavard de 81 ans prend une retraite bien méritée, et a fait ses adieux politiques mercredi soir lors d'un diner.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Il est arrivé à la tête de l'Inde à reculons, mais aura réalisé le troisième plus long mandat de Premier ministre. Manmohan Singh est avant tout un brillant économiste, diplômé de l'université d'Oxford. En 1991, alors ministre des Finances, il est l'architecte de la grande libéralisation qui autorise les investissements étrangers et initie un cycle de 20 ans de forte croissance.

Ce Sikh au turban indigo si reconnaissable, né sur une terre aujourd'hui pakistanaise, n'a jamais été intéressé par la célébrité politique. En 2004, il est poussé vers le siège de Premier ministre par le Parti du Congrès : sa présidente, Sonia Gandhi, ne pouvait pas l'occuper à cause de ses origines italiennes.

La compétence de Manmohan Singh a depuis permis à l'économie indienne de résister à la crise de 2008. Et son image d'intégrité, quasiment inchangée en 10 ans, a fait exception au sein d'un parti entaché par de nombreux scandales de corruption. Mais son incapacité à communiquer a été exploitée avec succès par l'opposition, qui dénonçait ces deux dernières années l'absence du capitaine à la barre de l'Inde.

à (ré)écouter : Législatives en Inde : les musulmans craignent la montée de l'hindouisme

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.