CHINE

Bilan d’une journée de manifestation à Hong Kong

Des milliers de manifestants pro-démocratie ont manifesté pour exiger le suffrage universel à Hong Kong, le 1er Juillet 2014.
Des milliers de manifestants pro-démocratie ont manifesté pour exiger le suffrage universel à Hong Kong, le 1er Juillet 2014. REUTERS/Tyrone Siu
Texte par : RFI Suivre
2 mn

À Hong Kong, des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans la ville, mardi 1er juillet, jour anniversaire du retour du territoire à la Chine, il y a 17 ans. Quelques jours auparavant, 800 000 personnes sur plus de 7 millions d'habitants avaient voté lors d'une consultation facultative pour l'élection de leur chef exécutif au suffrage universel. La marche de protestation s’est prolongée par un sit-in organisé par deux groupes étudiants.

Publicité

Avec notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy

Première victoire pour les organisateurs de cette marche annuelle, le record de l’année 2003, de un demi-million de participants, a été battu. Les manifestations de 2003 et 2004 avaient abouti à la démission du chef de l’exécutif en mars 2005. Selon les organisateurs de la marche de mardi, ce sont 510 000 personnes qui ont cette année continué de réclamer la démocratie. Le défilé qui s’étendait sur plus de 4 kilomètres de long, ne s’est terminé qu’au milieu de la nuit, sans le moindre désordre.

Sit-in nocturne dans le quartier d'affaires

Pour la première fois, la marche a été suivie d’un second événement, organisé par deux mouvements étudiants qui ont lancé un sit-in nocturne, en plein quartier d’affaires de Hong Kong, première opération de désobéissance civile, perçue comme une répétition de ce que pourrait être le mouvement Occupy Central au cas où les propositions de réformes démocratiques du gouvernement ne soient pas satisfaisantes. La nuit a été rythmée par des chants et des discours.

La plupart des participants au sit-in ont suivi la stratégie de résistance passive recommandée par les dirigeants du mouvement. L’opération s’est terminée au petit matin par quelque 500 arrestations mais sans heurts violents avec la police. C’est la seconde victoire de cette très longue journée de protestation pour la démocratie à Hong Kong.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail