ALLEMAGNE / CHINE

Merkel en Chine: Volkswagen et Airbus obtiennent leur part du gâteau

La chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre chinois Li Keqiang en conférence de presse au Grand palais du peuple à Pékin, le 7 juillet 2014.
La chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre chinois Li Keqiang en conférence de presse au Grand palais du peuple à Pékin, le 7 juillet 2014. Reuters/Andy Wong/Pool
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La chancelière allemande Angela Merkel a été reçue ce lundi 7 juillet par le Premier ministre chinois Li Keqiang avec les honneurs militaires dignes d’un chef d’Etat. Dans le Grand hall du peuple, les deux dirigeants ont donné une conférence de presse, où le sujet sensible des droits de l'homme a vite laissé place aux échanges commerciaux florissants entre les deux pays.

Publicité

Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

« Le développement de l’économie et le développement des doits de l’homme et de la société civile vont de pair », a insisté la chancelière Angela Merkel lors d’une conférence de presse aux côtés de son homologue chinois Li Keqiang, sans pour autant mentionner le cas de l’artiste Ai Wei Wei, interdit de quitter le territoire chinois pour se rendre à sa grande exposition berlinoise.

Au lieu d’évoquer des sujets sensibles, la chancelière a encore préféré donner la priorité aux échanges commerciaux. Les chefs d’entreprise qui accompagnent Angela Merkel peuvent se frotter les mains, dans le Grand hall du peuple, ils ont signé d’importants accords qui consolideront davantage la place des Allemands sur le marché chinois.

L'automobile et l'aéronautique raflent la mise

Le premier bénéficiaire est Volkswagen. Avec son partenaire chinois FAW, le fabricant d’automobiles, pionnier en Chine, va construire deux nouvelles usines dans les villes portuaires de Qingdao et Tianjin. Un investissement de 2 milliards d’euros censé augmenter les ventes sur le premier marché mondial de l’automobile.

Le secteur aéronautique européen aura lui aussi sa part du gâteau chinois : Airbus a vendu 123 hélicoptères à la Chine pour une valeur de 300 millions d’euros.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail