Pakistan

Le K2, deuxième sommet du monde, atteint par une équipe pakistanaise

Un touriste au pied du K2, le deuxième sommet le plus haut du monde, après l'Everest.
Un touriste au pied du K2, le deuxième sommet le plus haut du monde, après l'Everest. AFP PHOTO/Jewel SAMAD

Au Pakistan, à l’occasion du 60e anniversaire de la première ascension du K2, une équipe d’alpiniste pakistanais vient de rééditer l’exploit. Deuxième sommet le plus haut du monde après l’Everest, l’ascension du K2 est considéré comme l’une des plus périlleuses au monde.

Publicité

Avec notre correspondant à Islamabad, Joël Bronner

La première ascension du K2 remonte au mois de juillet 1954. 60 ans plus tard, pour célébrer cet anniversaire, une équipe d’alpinistes pakistanais vient de rééditer l’exploit de se hisser jusqu’au sommet. Il y a six décennies, les italiens Achille Compagnoni et Lino Lacedelli entraient dans la légende de l’alpinisme en devenant les premiers à venir à bout de celle que l’on surnomme la « Montagne Sauvage » en raison de la difficulté de son ascension.

Le sommet le plus difficile des plus de 8 000 mètres

Sur les huit Pakistanais au départ de cette nouvelle expédition, six sont parvenus à atteindre le pinacle du géant himalayen, situé au nord du pays à la frontière avec la Chine. Ces hommes ont par ailleurs bénéficié du soutien d’une petite équipe italienne, parmi lesquels le recordman du monde de ski de vitesse, Simone Origone.

Culminant à 8611 mètres, le K2 est le deuxième sommet le plus haut du monde après l’Everest. De l’avis des alpinistes, sa paroi particulièrement escarpée fait du K2 la montagne la plus difficile à gravir parmi les quatorze sommets de plus de 8000 mètres dans le monde. 60 ans après la première ascension victorieuse, la « Montagne Sauvage » s’est pourtant à nouveau laissé dompter.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail