Accéder au contenu principal
Bangladesh

Bangladesh: des travailleurs en grève de la faim délogés de leur usine

A Dhaka, au Bangladesh, des ouvrières du textile profitent du 1er mai pour réclamer l'indemnisation des proches des victimes du Rana Plaza.
A Dhaka, au Bangladesh, des ouvrières du textile profitent du 1er mai pour réclamer l'indemnisation des proches des victimes du Rana Plaza. REUTERS/Andrew Biraj
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Bangladesh, la police a délogé de force le millier de travailleurs d'une usine de confection textile en grève depuis plus de dix jours. Ils réclament le paiement des trois derniers mois de salaires, qu'ils n'ont pas perçus. L'action a été assez violente et de nombreux ouvriers ont été blessés lors de l'affrontement.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

La police avait commencé par couper l'alimentation en eau du bâtiment de 12 étages que les 1500 travailleurs occupaient depuis onze jours pour réclamer le paiement des trois derniers mois de salaires et de leur bonus pour la fête de l'Aid.

300 d'entre eux étaient en grève de la faim. Puis les agents les ont délogés de force, à l'aide de gaz lacrymogène. Certains travailleurs sont sortis de l'affrontement la tête ensanglantée.

La plupart d'entre eux auraient ensuite accepté l'offre de l'association patronale du textile de payer deux mois de salaire seulement.

Le propriétaire de cette usine de Tuba, était en prison depuis février dernier pour sa responsabilité supposée dans l'incendie d'un autre de ses établissements, celui de Tazreen, lors duquel 100 ouvriers avaient trouvé la mort il y a deux ans. Il vient d'être libéré sous caution, et le ministre bangaladais du Travail a exigé qu'il paie tous les salaires d'ici à dimanche, faute de quoi l'Etat engagerait des poursuites.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.