Philippines

Philippines: le président Aquino en tournée européenne

Le président philippin Benigno Aquino, en août 2014.
Le président philippin Benigno Aquino, en août 2014. Reuters

Le président des Philippines entame ce samedi 13 septembre un voyage officiel en Europe qui le mènera depuis l’Espagne jusqu’à Bruxelles puis en France et en Allemagne. C’est la première fois depuis 1994 qu’un président philippin visite officiellement la France.

Publicité

Avec notre correspondant à Manille, Gabriel Kahn

Les relations entre la France et les Philippines sont meilleures que jamais. Les Philippines n'étant plus perçues par les Européens comme étant un près carré des États-Unis, de nombreuses entreprises françaises et allemandes ont investi aux Philippines ces dernières années.

L’archipel affiche un taux de croissance annuel de plus de 6% en moyenne, mais ses richesses demeurent concentrées au sein d’une élite. Environ un tiers de la population est confronté à une extrême pauvreté. Les affaires de corruption atteignent les plus hauts niveaux de l’État. La démocratie y demeure fragile, en témoigne la volonté du président Aquino, issu d’une des plus riches familles des Philippines, de réviser la Constitution pour se présenter de nouveau à l’élection présidentielle de 2016.

En Europe, Aquino vient surtout renforcer les liens économiques existants. Il veut aussi obtenir un soutien à sa politique très agressive contre la Chine avec laquelle il se dispute, avec d’autres pays riverains, la souveraineté de quelques ilots en mer de Chine situés à proximité de vastes ressources énergétiques. Il est déjà soutenu dans cette ambition par plusieurs accords militaires avec les États-Unis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail