Chine/Russie

OSC: rapprochement stratégique entre la Chine et la Russie

Les présidents russe, Vladimir Poutine (D) et chinois Xi Jinping (G) durant le sommet de l'OCS à Shanghai le 11 septembre 2014.
Les présidents russe, Vladimir Poutine (D) et chinois Xi Jinping (G) durant le sommet de l'OCS à Shanghai le 11 septembre 2014. REUTERS/Mikhail Klimentyev

Le président chinois Xi Jinping et son homologue Vladimir Poutine se sont longuement parlés vendredi à Douchanbé, capitale du Tadjikistan, en marge du 14ème sommet de l’OCS, l’Organisation de Coopération de Shanghai qui réunit la Russie, la Chine et les quatre anciennes républiques musulmanes soviétiques devenues indépendantes en 1991. Au programme, la lutte contre le terrorisme et l’Ukraine. La crise actuelle rapproche les deux anciens géants communistes.

Publicité

Avec notre correspondante de Pékin, Caroline Puel

Plus la crise ukrainienne éloigne la Russie de l’Europe, sur fond de menaces et sanctions, plus Moscou est tenté de trouver un bol d’air sur sa frontière orientale avec son ancien petit frère rouge, la Chine devenue la seconde puissance économique mondiale.

Stratège, Pékin lance des appels au respect du cessez-le-feu en Ukraine et à la solution politique du conflit, s’abstient dans les sanctions, mais ouvre les portes à sa voisine russe avec qui elle partage plus de 3 000 km de frontière.

Le président chinois Xi Jinping a ainsi annoncé qu’il soutiendrait la candidature de Vladimir Poutine à la présidence de l’OCS l’an prochain, alors que l’Organisation de coopération de Shanghai envisage de s’étendre. Pékin a également lancé l’idée d’un « corridor économique » reliant la Chine, la Mongolie et la Russie, qui serait axé sur la coopération énergétique, les transports et l’environnement.

C’est la 4ème fois cette année que les présidents Poutine et Xi se rencontrent. La Chine est devenue le 4ème investisseur en Russie et son 1er partenaire commercial. Unies pendant trente ans sur un idéal communiste, avant une rupture brutale, puis un rapprochement très prudent voilà que Pékin et Moscou se retrouvent aujourd’hui pour des motifs économiques qui sont également stratégiques.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail