Accéder au contenu principal
Corée du Nord / Etats-Unis

En Corée du Nord, un jeune Américain condamné à six ans de camp

Matthew Miller, 26 ans, a été condamné pour avoir déchiré son visa de tourisme et pour avoir demandé l'asile au régime de Pyongyang.
Matthew Miller, 26 ans, a été condamné pour avoir déchiré son visa de tourisme et pour avoir demandé l'asile au régime de Pyongyang. REUTERS/KCNA
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Le régime nord-coréen de Kim Jong-un vient de condamner un jeune Américain à six ans de camp de travail. Ce jeune californien est accusé d’avoir déchiré son visa de tourisme en avril dernier lors de son arrivée à l’aéroport de Pyongyang.

Publicité

Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

Sur les photos du procès diffusées par l’agence de presse nord-coréenne, Matthew Miller apparaît pâle, les yeux baissés, encadrés de deux soldats. Il est accusé d’avoir intentionnellement voulu se faire arrêter en déchirant son visa, afin d’enquêter sur la situation des droits de l’homme dans les prisons. Il a été condamné pour «acte hostile» à 6 ans de travaux forcés, sans possibilité de faire appel.

Ce jugement étrange permet à la Corée du Nord d’accentuer la pression sur les États-Unis pour les forcer à entamer des négociations. Cette stratégie a payé dans le passé : les anciens présidents Bill Clinton et Jimmy Carter étaient venus jusqu’à Pyongyang chercher des prisonniers. Des visites alors considérées comme des victoires par le régime.

Sauf que la stratégie ne fonctionne plus. Barack Obama refuse tout dialogue tant que le Nord maintient son programme nucléaire. Il a aussi d’autres crises plus urgentes à régler, et il a proposé d’envoyer à Pyongyang son émissaire pour les droits de l’homme. Le régime a refusé, et la situation reste bloquée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.