Accéder au contenu principal
Japon

Japon: un gouverneur hostile aux bases américaines élu à Okinawa

Takeshi Onaga célèbre son élection au poste de gouverneur de l'île d'Okinawa, le 16 novembre 2014.
Takeshi Onaga célèbre son élection au poste de gouverneur de l'île d'Okinawa, le 16 novembre 2014. REUTERS/Kyodo
Texte par : RFI Suivre
2 min

Les électeurs de l'île d'Okinawa ont élu ce dimanche 16 novembre un gouverneur opposé au déménagement de la base militaire américaine de Futenma dans une autre zone de cette île de l'extrême sud du Japon, un revers pour le gouvernement japonais.

Publicité

« Ras le bol des bases, nous ne voulons plus des Américains à Okinawa ». Le refrain a été celui de toute la campagne, il se traduit aujourd’hui dans les urnes. Pour Naha Takeshi Onaga, un nouveau chapitre de l’histoire de l’île a commencé. L’ancien maire a promis de tout faire pour empêcher le déménagement de la base américaine de Futenma comme l’avait validé le gouverneur sortant.

L’annonce de ce transfert remonte en 2013. Il a suscité la colère d’une partie de la population, opposée à cette décision visant à déplacer la base aérienne située dans une zone de forte concentration urbaine, vers une région littorale peu peuplée, dans l’est de l’île.

Mais pour monsieur Onaga, quel que soit l’emplacement de ces bases, c’est la présence même des marines qui est « nuisible ». Okinawa abrite en effet la plus grande partie des 47 000 soldats américains basés au Japon, et cette présence est mal vécue par une grande partie de l’opinion.

Ces élections ont donc été suivies de très près à Washington mais aussi à Tokyo car il s’agit aussi d’un désaveu pour Shinzo Abe. Pour faire passer le déménagement, le Premier ministre nippon avait proposé une aide financière de 2,1 milliards d’euros (300 milliards de yens) par an versée à l’économie locale et cela jusqu’en 2021.

Le vote de ce dimanche prouve que cela est loin d’avoir convaincu la majorité des plus de 1,1 million d’électeurs appelés aux urnes et aujourd'hui en grande partie hostiles à la présence américaine dans l’île.

Base aérienne américaine de Futenma sur l'île d'Okinawa, le 26 avril 2012.
Base aérienne américaine de Futenma sur l'île d'Okinawa, le 26 avril 2012. REUTERS/Issei Kato

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.