Indonésie

Indonésie: ruée dans les stations-service après une hausse des prix

File d'attente à une station d'essence à Tangerang, une province d'Indonésie, le 17 novembre 2014.
File d'attente à une station d'essence à Tangerang, une province d'Indonésie, le 17 novembre 2014. REUTERS/Beawiharta

Le président indonésien Joko Widodo a annoncé une hausse de 30% des prix de l’essence. Une mesure qui a pris effet lundi à minuit et qui va servir à financer le développement des infrastructures, l’éducation et la santé. En réaction, les Indonésiens se sont rués dans les stations-service.

Publicité

C’était une promesse du nouveau président indonésien. Réduire les subventions qui maintiennent le prix de l’essence très bas. Sans surprise, Joko Widodo a donc annoncé cette hausse spectaculaire de 30% des prix de l’essence. Le litre coûte désormais 56 centimes d’euros. Dès l’annonce de cette mesure, les stations-service ont été prises d’assaut.

Les lourdes subventions sur l'essence qui représentent près de 20 % du budget de l'Etat, sont un sujet de tensions dans cet immense archipel. Les riches et les pauvres bénéficient, en effet, de la même réduction, dans un pays où plus de 40 % de la population vit avec moins de 2 dollars par jour.

Cette réforme, qui va permettre de dégager des fonds, a plusieurs objectifs. D'abord, elle finance le développement des infrastructures, et particulièrement les transports. Les chemins de fer datent de l’époque coloniale. Ensuite, il s'agit de doper les investissements dans l’éducation et la santé. Enfin, le but est aussi de booster la croissance qui a ralenti au deuxième trimestre. L'économie indonésienne connait son niveau de croissance le plus bas depuis cinq ans, avec 5 % en rythme annuel.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail