Accéder au contenu principal
Indonésie

Indonésie: le gouverneur de Jakarta issu de la minorité chrétienne

Le nouveau gouverneur de Jakarta, Basuki Tjahaja Purnama (G), aux côté du président Joko Widodo après sa prestation de serment, le 19 novembre 2014.
Le nouveau gouverneur de Jakarta, Basuki Tjahaja Purnama (G), aux côté du président Joko Widodo après sa prestation de serment, le 19 novembre 2014. REUTERS/Beawiharta
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Le nouveau gouverneur de la capitale Jakarta a officiellement pris ses fonctions hier, mercredi. Pour la première fois depuis 50 ans, c’est un chrétien originaire de la minorité chinoise, qui dirige la mégalopole musulmane. Basuki Tjahaja Purnama était l’adjoint de l’ancien gouverneur Joko Widodo, avant que ce dernier accède à la présidence du pays. Le renouveau de la classe politique du pays se poursuit.

Publicité

Comme son ex-patron Joko Widodo, Basuki Tjahaja Purnama est d’origine modeste et n’a aucun lien avec les caciques de la dictature de Suharto. Mais, au contraire du nouveau président, celui qu'on surnomme Ahok a le verbe haut et le tempérament fougueux. Son style direct et combatif ne lui a pas fait que des amis, mais il est apprécié pour son efficacité.

Sa nomination au poste de gouverneur de la capitale est un signe plus qu’encourageant pour la tolérance envers les minorités. Car la question ethnique et religieuse reste sensible en Indonésie. Pendant la campagne présidentielle, les détracteurs de Jokowi l’avaient accusé, de façon erronée, d’avoir des origines chinoises et de ne pas être musulman. Et il y moins de 20 ans, des émeutes antichinoises avaient secoué la capitale. Des événements qu'Ahok a vécus personnellement.

Des groupes islamistes radicaux ont tenté d'empêcher sa nomination, y compris par la violence, mais l’une des plus grandes organisations islamiques du pays, le Nahdlatul Ulama, lui a apporté son soutien. La majorité de la population se soucie en effet surtout de savoir si les problèmes que connait la capitale seront réglés : manque de transports publics, protection insuffisante contre les inondations, pauvreté et lenteurs administratives.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.