Accéder au contenu principal
Afghanistan

Recrudescence des attaques talibanes en Afghanistan

Jeudi 27 novembre, un véhicule diplomatique britannique a été pris pour cible à Kaboul. Bilan : 6 morts.
Jeudi 27 novembre, un véhicule diplomatique britannique a été pris pour cible à Kaboul. Bilan : 6 morts. REUTERS/Omar Sobhani
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’Afghanistan a été à nouveau frappé par la violence vendredi, avec l’attaque de la base militaire de Shorabak (Sud). Les assauts des talibans se multiplient dans le pays ces derniers jours. Alors que les dernières troupes étrangères doivent quitter le pays avant la fin de l’année, le Parlement a approuvé jeudi l’accord bilatéral de sécurité qui permettra le maintien d’un contingent principalement américain de soutien aux forces de sécurité afghanes. Un accord qui a toujours été dénoncé par les rebelles.

Publicité

Avec 8 attentats en moins en 10 jours, les talibans accentuent la pression sur les dirigeants afghans alors que le président Ashraf Ghani et le chef de l'exécutif Abdullah Abdullah, censés partager le pouvoir, n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord sur la formation du gouvernement.

Vendredi 28 novembre, les insurgés ont mené plus de 14 heures d’assaut contre la base militaire de Shorabak, dans le sud de Kandahar. Selon les responsables militaires, 6 soldats et 20 talibans ont été tués. Le même jour, une attaque-suicide dans une mosquée a fait 4 morts et 26 blessés.

La veille, c'est un véhicule diplomatique britannique qui a été pris pour cible, faisant 6 morts, ainsi qu’un immeuble de Kaboul où vivent des étrangers. Et ce n'est pas un hasard du calendrier : le Parlement venait d'approuver l’accord bilatéral de sécurité qui permet le maintien de 12 500 militaires étrangers - essentiellement américains - dans le pays après la fin de l’année.

Cette mission, baptisée « Soutien résolu », doit former et assister les forces afghanes. Mais selon le New York Times, le président américain Barack Obama envisage de l’autoriser à poursuivre ses combats directs contre les talibans. La question sera certainement évoquée à Londres jeudi prochain : la conférence annuelle sur l’Afghanistan doit réunir dans la capitale britannique les dirigeants afghans et les principaux pays donateurs. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.