Accéder au contenu principal
Thaïlande

Thaïlande: soupçonné d'enlèvement, un homme d'affaires en fuite

REUTERS/Chaiwat Subprasom/Files
Texte par : RFI Suivre
1 min

L’un des hommes d’affaires les plus riches de Thaïlande proclame son innocence après avoir été accusé d’implication dans un enlèvement. Nopporn Suppipat, qui a fui le pays, a affirmé ne pas être l’instigateur du kidnapping d’un de ses créanciers dans un entretien téléphonique avec l’AFP. Cette affaire est reliée à un énorme scandale de corruption qui concerne le sommet de la hiérarchie policière et une partie de la famille royale.

Publicité

Avec notre correspondant à Bangkok,  Arnaud Dubus

Nopporn Suppipat, 43 ans, est l’un des hommes d’affaires montant dans le royaume. Magnat des énergies renouvelables, il a été classé l’an dernier 31e homme le plus riche de Thaïlande par le magazine Forbes. Cette belle réputation a volé en éclat la semaine dernière lorsqu’un mandat d’arrêt a été délivré contre lui pour avoir organisé l’enlèvement d’un de ses créanciers. La manœuvre aurait visé à forcer ce dernier à baisser le montant d’une dette due par Nopporn.

L’homme d’affaires, qui a fui au Cambodge dès la délivrance du mandat d’arrêt et se trouve maintenant probablement dans un autre pays, nie les faits. Il explique avoir fui parce qu’il est aussi accusé d’avoir prétendu agir au nom de certains membres de la famille royale thaïlandaise dans le cadre de l’enlèvement. Le crime de lèse-majesté est passible d’une peine jusqu’à quinze ans de prison.

Les accusations contre Nopporn sont en effet liées à un énorme scandale de corruption qui a éclaté fin novembre. Au moins quatre membres de la famille de l’épouse du prince héritier de Thaïlande ont été arrêtés et l’on évoque déjà un prochain divorce d’avec la princesse.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.