Accéder au contenu principal
Russie / Inde

Poutine en Inde en quête d’un rapprochement plus franc

Le président russe proposera notamment à l’Inde de créer une zone de libre échange avec l’Union douanière.
Le président russe proposera notamment à l’Inde de créer une zone de libre échange avec l’Union douanière. REUTERS/Alexei Nikolskyi/RIA Novosti/Kremlin

Vladimir Poutine effectue, ce jeudi, une visite officielle en Inde, pays vers lequel la Russie tend à se rapprocher sur les plans politique et économique pour compenser les relations conflictuelles avec l’Union européenne. Le chef du Kremlin s'y rend donc à la tête d'une importante délégation comprenant notamment les ministres de l’Industrie, de l’Energie, ou encore des Finances, mais aussi en compagnie de responsables de l’industrie de défense ou de l’énergie atomique.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

New Delhi observe pour l’instant une neutralité bienveillante à l’égard de la Russie. Vladimir Poutine espère un rapprochement plus franc. Il proposera à l’Inde de créer une zone de libre échange avec l’Union douanière, et de rejoindre la Chine et la Russie au sein de l’Organisation de coopération de Shanghai. Il espère aussi des retombées économiques. En effet, les échanges commerciaux ne sont pas à la hauteur des prévisions. Ils n’atteignent que 10 milliards de dollars quand l’objectif affiché était de 20 milliards de dollars en 2015.

Moscou et New Delhi doivent signer un document stratégique dans le domaine de l’énergie nucléaire. La Russie a déjà construit la centrale de Kudankulan. Le premier réacteur de 1000 megawatt fonctionne depuis peu. Le second devrait être mis en service en 2015. Et en avril dernier un accord cadre a été signé pour la livraison de deux autres réacteurs.

Les Russes comptent aussi sur leur industrie militaire. Moscou et new Delhi ont des projets conjoints concernant un avion de chasse de 5ème génération, un avion de transport et des missiles. Enfin la délégation russe sera aussi là pour l’ouverture du congrès mondial du diamant. Or la Russie fournit un quart de la production mondiale de diamant bruts et les Indiens 70 % des diamants taillés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.