Accéder au contenu principal
Chine

Chine: un tribunal condamne une clinique «soignant» l'homosexualité

Des membres de la communauté gay de Pékin manifestent à l'ouverture du procès contre la clinique de «traitement» des homosexuels, le 31 juillet 2014.
Des membres de la communauté gay de Pékin manifestent à l'ouverture du procès contre la clinique de «traitement» des homosexuels, le 31 juillet 2014. AFP PHOTO/Greg BAKER
Texte par : RFI Suivre
2 min

C'est un procès inédit et un jugement qui fera date. Un tribunal de Pékin a condamné ce vendredi les responsables d’une clinique qui proposait des traitements controversés censés « soigner » l’homosexualité.

Publicité

Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt 

La clinique avait promis à Xiao Zhen de « guérir » son homosexualité avec les 30 sessions d’électrochocs, pour la somme de 3 600 euros. Traumatisé et humilié par cette « thérapie de reconversion », le jeune homme a porté plainte. Et à sa grande surprise, il a obtenu gain de cause.

« Je suis très content, on a gagné le procès. Le tribunal a reconnu que l’homosexualité n’est pas une maladie et les juges ont clairement dit que la thérapie de reconversion pour homosexuels était illégale. La clinique a été condamnée à s’excuser publiquement sur son site. Elle doit payer les frais de la procédure et je recevrai une indemnisation de 3 500 yuans [500 euros]. »

Xiao Zhen espère que son procès fera date contre la discrimination et surtout que ses parents vont enfin accepter son homosexualité : « Je peux enfin souffler. Je vais montrer ce verdict à mes parents. Nous allons faire savoir à tous les parents qu’il n’est pas légitime de faire ça à leurs enfants. Désormais, tous les homosexuels pourront se défendre si on les force à se faire traiter. »

Depuis 2001, l’homosexualité n’est plus considérée comme une maladie mentale en Chine. Mais la pression familiale et sociale subie par les gays et lesbiennes est toujours très forte.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.