Chine

Pékin tente de garder le secret autour d’un deuxième porte-avions

Le premier porte-avions chinois ancré dans le port de Dalian, dans la province de Liaoning, le 22 septembre 2012.
Le premier porte-avions chinois ancré dans le port de Dalian, dans la province de Liaoning, le 22 septembre 2012. REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Chine construit-elle un deuxième porte-avions ? Le plus grand secret entoure ce supposé projet de l’Armée populaire de libération qui préfère l’opacité à la transparence et ne parle que très rarement de ses programmes d’armement. Mais le secret, évoqué à au moins deux reprises par des officiels du parti dans le passé, a été à nouveau éventé dans des articles publiés sur la Toile. Des articles qui ont mystérieusement disparus depuis.

Publicité

Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

« Avions, trains à grande vitesse et porte-avions - le tout "Made in Changzhou" », avait titré non sans fierté le Chanhzhou Evening News. Selon ce quotidien de la province de Jiangsu, le gouvernement local aurait révélé plusieurs projets ambitieux pour l’année 2015 lors d’un forum économique. Parmi ces projets : celui du fabricant de câble Jiangsu Shangshang qui aurait remporté le contrat pour équiper, avec d’autres fournisseurs, le deuxième porte-avions chinois.

Une information également publiée sur le compte officiel de microblog de cette ville dans l’est du pays. LeGlobal Times, proche du Parti communiste, avait lui aussi relayé l’information, tout en rajoutant que cette même entreprise, Shangshang, avait également équipé le premier porte-avions chinois, le « Liaoning », construit par les chantiers navals de Dalian et en service depuis 2012.

Mais à peine publiées, toutes ces informations ont été effacées des sites internet. Ils ne restent que les quelques commentaires sur les réseaux sociaux, à l’instar de cet internaute qui écrit : « Si les autorités ont supprimé toute référence à ce deuxième porte-avion, c’est bien la preuve que l’information est véridique. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail