Inde

Alliance politique historique dans la région disputée du Cachemire

Le Premier ministre indien Narendra Modi et son rival dans la région du Cachemire, Mufti Mohammed Sayeed, lors de la cérémonie historique de formation d'une coalition au pouvoir , le 1er mars 2015.
Le Premier ministre indien Narendra Modi et son rival dans la région du Cachemire, Mufti Mohammed Sayeed, lors de la cérémonie historique de formation d'une coalition au pouvoir , le 1er mars 2015. AFP PHOTO/Tauseef MUSTAFA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Inde, le parti nationaliste hindou au pouvoir a intégré pour la première fois de son histoire la coalition gouvernementale au Cachemire, ce dimanche. S'il partagera le pouvoir avec son rival local, cela reste une victoire historique pour le BJP de Narendra Modi, dans le seul Etat indien à majorité musulmane, en proie au séparatisme depuis 25 ans.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi,  Antoine Guinard

Pour le BJP, c'est un « miracle de la démocratie ». Lors de la cérémonie d'inauguration dimanche à Jammu, la capitale régionale du Cachemire indien, Mufti Mohammed Sayeed, le président du Parti démocratique populaire (PDP) a pris dans ses bras le Premier ministre indien Narendra Modi. Un geste encore inimaginable il y a quelques mois seulement.

Mufti Mohammed Sayeed a décrit cette alliance entre son parti autonomiste et les nationalistes hindous comme « la juxtaposition du pôle Nord et du pôle Sud ». Les élections régionales dans l'Etat du Jammu-et-Cachemire se sont déroulées en décembre dernier, mais aucun parti n'avait remporté une majorité des 87 sièges à l'Assemblée. Le BJP l'avait emporté dans 25 circonscriptions, principalement dans la partie hindoue de l'Etat, et le PDP avait pris 28 sièges dans la vallée du Cachemire, à majorité musulmane et où la fibre séparatiste est la plus forte.

Cette coalition improbable voit donc le jour après plus de deux mois de négociations. La tâche s'annonce difficile entre ces deux partis, idéologiquement opposés. Leur première mission sera toutefois concrète : reconstruire la région après les inondations dévastatrices de septembre dernier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail