Accéder au contenu principal
Indonésie / Australie

Indonésie: Canberra tente d’empêcher l’exécution de deux Australiens

Andrew Chan (c.) et Myuran Sukumaran (g.) lors d'une audience devant la cour de Denpasar, en Indonésie, en octobre 2010.
Andrew Chan (c.) et Myuran Sukumaran (g.) lors d'une audience devant la cour de Denpasar, en Indonésie, en octobre 2010. REUTERS/Nyoman Budhiana/Antara Foto
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’Indonésie s’est lancée dans une lutte sévère contre les trafiquants de drogues, et après avoir exécuté six personnes en janvier dernier, elle s’apprête à fusiller une nouvelle vague de prisonniers, incluant de nombreux ressortissants de pays étrangers. Parmi eux se trouvent deux Australiens, et malgré les multiples appels pour les épargner de la peine capitale, il semblerait que leurs exécutions soient imminentes.

Publicité

Avec notre correspondante à Jakarta, Clea Broadhurst

Lors d’une ultime tentative pour éviter la peine capitale à ses ressortissants, le gouvernement australien a évoqué jeudi la possibilité d’un échange de prisonniers avec l'Indonésie. Cet accord pourrait impliquer trois Indonésiens emprisonnés en Australie en 1998 à la suite d'une importante saisie d'héroïne.

Tôt ce jeudi, le Premier ministre australien Tony Abbott a assisté à une veillée aux chandelles devant le Parlement de Canberra, pour demander à nouveau au président indonésien de faire preuve de clémence à l'égard des deux prisonniers. Comme beaucoup d’Australiens, le Premier ministre se dit « révolté » par la perspective de ces exécutions.

Le président indonésien, Joko Widodo, a d’ores et déjà refusé d’accorder sa clémence à Andrew Chan et Myuran Sukumaran, qui sont dans le couloir de la mort pour trafic de drogue. Les deux prisonniers australiens ont été transférés mercredi sur la petite île au large de Java où vont se dérouler les exécutions d’une dizaine de prisonniers. La date n’a pas encore été fixée, mais les condamnés à mort seront avertis 72 heures avant d’être fusillés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.