Accéder au contenu principal
Inde

Inde: des quotas de femmes dans les rangs de la police

Policiers de l'Etat du Nagaland, au nord-est de l'Inde.
Policiers de l'Etat du Nagaland, au nord-est de l'Inde. AFP PHOTO/ Manjunath KIRAN
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après les multiples affaires de viol, l'Inde a décidé d'imposer des quotas de femmes dans les rangs de la police. Un tiers des agents, désormais, seront de sexe féminin.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

En Inde, le gouvernement central a créé un quota de femmes dans le recrutement des forces de police de la capitale. Au moins un nouvel officier sur trois devra être une femme à présent. Cette mesure est prise dans le but d'avoir des forces de police plus sensibles aux violences faites contre les femmes, un problème qui affecte particulièrement New Delhi.

A l'heure qu'il est, moins de 8% des officiers de police de New Delhi sont des policières. Ce quota va obliger à recruter un minimum de 1 000 femmes par an dans ce corps, ce qui devrait réduire ce retard. Bien que de manière lente : cette part augmentera d'environ 1 point de pourcentage chaque année.

Cours de sensibilisation

Le gouvernement offre depuis de nombreuses années des cours de sensibilisation aux policiers de la capitale afin de leur apprendre à traiter les plaintes pour viols de manière plus sérieuse ; dans beaucoup de cas, ils refusent d'enregistrer la plainte et vont jusqu'à persuader la femme qu'il est préférable d'étouffer l'affaire. Voire l'accusent d'avoir provoquer son violeur.

Depuis le viol collectif d'une étudiante en décembre 2012 ces plaintes doivent être reçues par un service spécialisé du poste de police, composé au moins d'une femme. Mais le problème est qu'il n'y avait justement pas assez de d'agentes pour remplir cette mission.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.