Accéder au contenu principal
Japon

Japon: bras de fer entre Okinawa et Tokyo

Vue aérienne de la base américaine de Camp Schwab, sur l'île d'Okinawa. Les récifs de corail sont visibles au premier plan.
Vue aérienne de la base américaine de Camp Schwab, sur l'île d'Okinawa. Les récifs de corail sont visibles au premier plan. REUTERS/Kyodo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le gouvernement japonais somme le gouverneur d'Okinawa d'accepter la construction d'une nouvelle base américaine dans une baie protégée. Elu en novembre dernier, Takeshi Onaga avait ordonné l'arrêt des travaux préalables en invoquant des dommages causés à la barrière de corail. Entre-temps, le gouvernement a suspendu la décision du gouverneur d'Okinawa. C'est la première fois qu'une confrontation directe éclate au Japon entre une préfecture et le gouvernement central.

Publicité

Avec notre correspondant à TokyoFrédéric Charles

Le gouverneur d’Okinawa menace de révoquer le permis de construire une nouvelle base américaine dans la baie d’Oura. Elle abrite une barrière de corail, des coquillages rares, des mammifères marins en voie de disparition.

Le gouverneur Takeshi Onaga accuse le gouvernement d’avoir endommagé la baie de corail, en larguant des blocs de béton dans des zones non couvertes par l’autorisation du gouverneur précédent d’y construire une nouvelle base.

En visite à Okinawa, le secrétaire général du gouvernement japonais déclare que la construction de la base est essentielle pour préserver l’alliance entre le Japon et les Etats-Unis face à la montée en puissance de la Chine. Le gouverneur répond que la population d’Okinawa n’a jamais approuvé la construction de la base. Le gouverneur précédent avait donné son aval, mais sa décision avait été ressentie comme une trahison par les habitants d’Okinawa.

Depuis vingt ans, Okinawa s’oppose à ce projet. Le gouvernement veut le lui imposer parce qu’aucun autre département du Japon n’en veut. Okinawa ne représente qu’un demi-pour cent de tout le territoire japonais, mais l’archipel accueille les deux tiers des 50 000 soldats américains déployés au Japon.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.