Népal

[Reportage] Népal: à Katmandou la fragilité des bâtiments inquiète

Un membre de l'équipe d'évalution du séisme affecté aux bâtiments vérifie un immeuble endommagé à Katmandu, le 2 mai.
Un membre de l'équipe d'évalution du séisme affecté aux bâtiments vérifie un immeuble endommagé à Katmandu, le 2 mai. AFP PHOTO/Philippe Lopez

Une semaine après le plus grave séisme qui a frappé le Népal depuis plus de 80 ans, les habitants de la capitale commencent à rentrer chez eux, mais sur la pointe des pieds. De nombreuses fissures lézardent les murs, ce qui effraie cette population encore traumatisée. Plus de 1 000 personnes sont mortes à Katmandou, écrasées sous les structures des maisons. Des équipes d'architectes et d'ingénieurs parcourent donc la ville pour vérifier la fiabilité de ces bâtiments.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Katmandou,Sébastien Farcis

Le bâtiment de l'usine de fabrication d'équipement militaire de Katmandou est d'un blanc immaculé, de l'extérieur. Mais dès qu'on y rentre, l'ingénieur de l'armée nous dévoile les raisons de son inquiétude. « Il y a 48 fissures qui sont apparues dans les poutres après le séisme. Et nous avons peur que cela soit trop dangereux pour reprendre les opérations », explique-t-il.

Nashila Shraditha, une ingénieure du bâtiment, est venue vérifier si la structure, à savoir les poutres, les colonnes et les sols ont été gravement endommagés. « Je veux voir si les fissures sont dans le plâtre ou vont jusqu'au ciment. Si c'est dans le ciment, la structure est touchée et doit être renforcée », souligne-t-elle.

Au bout d'une heure d'inspection sur les trois étages, le bâtiment est déclaré apte à rouvrir. La ville moderne de Katmandou a étonnamment bien résisté au séisme. Seulement 180 structures se sont effondrées, causant la mort d'environ 1 000 personnes. L'architecte Prajwal Hada a même du mal à y croire : « Nous estimions qu'un séisme comme celui-ci mettrait en danger jusqu'à 100 000 personnes. Nous devons vraiment étudier comment ces bâtiments ont tenu. »

Reportage à Katmandou

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail