Chine

Recul des exportations et chute des importations en Chine

Les exportations vers l'Union européenne, premier partenaire commercial de la Chine, ont chuté de plus de 10% sur un an en avril.
Les exportations vers l'Union européenne, premier partenaire commercial de la Chine, ont chuté de plus de 10% sur un an en avril. REUTERS/Petar Kujundzic/Files

La Chine, deuxième économie mondiale, est à la peine. Les exportations reculent en raison de la persistance de la crise mondiale tandis que les importations plongent, signe d'un ralentissement de la croissance intérieure. Les autorités semblent désarmées face à la nécessité de relancer la machine.

Publicité

Les exportations ont reculé de plus de 6% en avril 2015 par rapport à avril 2014. C’est mieux qu'en mars mais cela confirme l'affaiblissement de la demande extérieure liée notamment à la chute de l'euro qui rend les produits chinois plus chers en Europe. Les exportations vers l'Union européenne ont chuté de plus de 10% en 1 an. Quant aux importations, essentiellement des matières premières, elles reculent depuis 6 mois consécutifs, en raison du ralentissement de l'activité manufacturière et de la construction immobilière.

Montée en gamme

Dans ce contexte l'excédent commercial de la Chine augmente encore et les autorités tentent d'enrayer le phénomène en facilitant le crédit et elles pourraient stimuler la consommation et l'investissement par des réductions d'impôts. Pour rééquilibrer les échanges de la Chine avec le reste du monde, le gouvernement prône également une montée en gamme des produits exportés.

Prévisions à la baisse

En attendant, les prévisions de croissance du commerce extérieur ont été revues à la baisse : 6% seulement en 2015 alors que l'objectif était fixé à plus de 7% les années précédentes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail