Chine

Inde et Chine à la recherche d'un nouveau souffle dans leurs relations

Conversation entre le Premier ministre indien Narendra Modi et son hôte chinois, le Premier ministre Li Keqiang, dans le parc du Temple du Ciel, à Pékin, le 15 mai 2015.
Conversation entre le Premier ministre indien Narendra Modi et son hôte chinois, le Premier ministre Li Keqiang, dans le parc du Temple du Ciel, à Pékin, le 15 mai 2015. REUTERS/Kenzaburo Fukuhara/Kyodo News

Le Premier ministre indien Narendra Modi est à Shanghai ce samedi pour le troisième et dernier jour de sa visite en Chine. En Inde, la presse perçoit ce déplacement comme un nouveau succès pour le Premier ministre indien. Sans toutefois se faire d'illusion sur les relations qui continuent d'être tendues sur plusieurs fronts entre les deux géants asiatiques.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard 

Narendra Modi a reçu un accueil triomphal à sa descente de l'avion à l'aéroport de Shanghai, vendredi soir15 mai. C'est cette image qu'à choisie la chaîne de télévision NDTV pour illustrer un rapprochement, notamment économique entre la Chine et l'Inde.

La plupart des médias indiens titraient vendredi sur les 24 protocoles d'accords signés entre le Premier ministre indien et son homologue chinois Li Keqiang . Des accords dans plusieurs secteurs dont l'éducation, les chemins de fers et la recherche scientifique, d'un montant total de près de 9 milliards d'euros.

De nouveaux contrats devraient être signés ce samedi à Shanghai, où M. Modi doit rencontrer une vingtaine de chefs d'entreprise.

La presse indienne a relayé ces deux derniers jours le caractère très chaleureux de la visite. Des selfies de messieurs Modi et Li postés sur Twitter par le Premier ministre indien lui-même ont été aussitôt repris par les médias en Inde.

Cette bonne entente apparente entre les deux dirigeants n'a toutefois pas éclipsé les sujets qui fâchent, rapidement revenus à la Une. Notamment le conflit frontalier entre les deux pays qui remonte à plus de cent ans.

En ce qui concerne les relations économiques, les médias restent prudents, rappelant l'énorme déficit commercial de l'Inde vis-à-vis de la Chine, mais aussi plus optimiste. Le journal économique Mint rapporte les propos de Li Keqiang, qui s'est engagé vendredi à rééquilibrer la balance commerciale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail