Chine

Les drogues font des ravages en Chine, qui appelle à l’aide

Trois condamnées à mort dont un Japonais au tribunal de Nantong, le 16 décembre 2014.
Trois condamnées à mort dont un Japonais au tribunal de Nantong, le 16 décembre 2014. DR / tribunal Natong
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Chine, la consommation de stupéfiants est nettement en hausse, comme le montre un rapport gouvernemental, le premier du genre, publié à la veille de la journée internationale de lutte contre la drogue ce vendredi. Fait rare : la Chine lance un appel à l'aide internationale, se disant incapable d'arriver seule à endiguer le phénomène.

Publicité

Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

Près de 49 000 morts l'an dernier, des pertes économiques estimées à 72 milliards d'euros : les dégâts liés au trafic de stupéfiants en Chine sont de plus en plus préoccupants.

Ainsi, 14 millions de personnes prendraient régulièrement des drogues. Un chiffre alarmant, en hausse de 40% par rapport à 2008. Loin de ne toucher que ceux vivant en marge de la société, le phénomène se développe de plus en plus dans la classe moyenne, urbaine et aisée. Les quelque 170 000 arrestations y compris dans les milieux artistiques, montrent que Pékin mise sur une politique répressive pour lutter contre la toxicomanie.

Appel aux pays voisins

L'an dernier, la consommation de drogues synthétiques a pour la première fois dépassé celle de l'héroïne. L'essentiel arrive en Chine via la Birmanie, la Thaïlande et le Laos, ou encore via l'Afghanistan et le Pakistan. Raison pour laquelle Pékin lance cet appel aux pays voisins : « Les crimes liés au trafic de drogue dépassent nos frontières. Pour y mettre fin, nous avons besoin d'une meilleure coopération internationale », a plaidé un membre du gouvernement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail