Philippines

Ferry «Kim Nirvana»: le propriétaire et l'équipage inculpés de meurtre

Le «Kim-Nirvana» a fait naufrage avec 173 passagers et 16 membres d'équipage à son bord, le 2 juillet. Au moins 59 personnes ont été tuées.
Le «Kim-Nirvana» a fait naufrage avec 173 passagers et 16 membres d'équipage à son bord, le 2 juillet. Au moins 59 personnes ont été tuées. REUTERS/Ronald Frank Dejon
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le dernier bilan officiel du naufrage du Kim Nirvana, jeudi 2 juillet aux Philippines, fait état de 59 morts. Le propriétaire et l'équipage du ferry ont été inculpés de « meurtre ». 

Publicité

Le chef de la police régionale ne mâche pas ses mots. L'équipage et le propriétaire du navire, soit 19 personnes en tout, ont été « sciemment imprudents » et « leur négligence montre qu'il y avait intention de tuer ». Tous ont été placés en garde à vue.

Cent cinquante sacs de ciment, de riz et d'engrais, soit plus de sept tonnes de cargaison, avaient été embarqués sans être correctement fixés, ce qui a pu déséquilibrer le bateau. Selon les derniers éléments de l'enquête, ce dernier a effectué un brusque virage, peu après son départ du port d'Ormoc, sur l'île de Leyte. C'est là que le ferry, qui devait rejoindre les îles Camotes, s'est renversé. Les recherches en mer ont été interrompues vendredi, et les autorités ont recensé 142 survivants. Les garde-côtes philippins ont lancé une enquête distincte de celle de la police, qui pourrait conduire à de nouvelles charges contre les inculpés. 

Les accidents sont fréquents dans l'archipel philippin, qui compte plus de 7 000 îles et où le ferry est le principal moyen de transport. Le mauvais entretien de la flotte, des normes de sécurité peu strictes et, souvent, la surcharge de ces bateaux empruntés par les habitants qui n'ont pas les moyens de prendre l'avion sont autant de facteurs qui expliquent le nombre d'accidents de ce type.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail