Accéder au contenu principal
Australie

Australie: bientôt une reconnaissance officielle des aborigènes?

Des indigènes australiens lors de l'ouverture de la National Aborigines and Islanders Day Observance Committee, le 6 juillet.
Des indigènes australiens lors de l'ouverture de la National Aborigines and Islanders Day Observance Committee, le 6 juillet. AFP PHOTO / Peter PARKS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’Australie se dirige vers une modification de sa Constitution car le texte, adopté il y a plus d’un siècle, ne mentionne toujours pas l’existence des premiers habitants, les peuples aborigènes. Pour mettre fin à ce « silence assourdissant », le Premier ministre Tony Abbott veut organiser un référendum d’ici 2017.

Publicité

Tony Abbott veut organiser un référendum et l’a annoncé lors de discussions historiques qui se sont tenues lundi 6 juillet à Sidney avec pas moins de 40 représentants des aborigènes. Si cette réunion était historique c’est aussi parce que Tony Abbott l’avait organisée conjointement avec le chef de l’opposition. Le Premier ministre conservateur veut éviter que les avancées sur cette question ne soient balayées lors du prochain changement de majorité.

La réunion de ce lundi était donc bipartisane, et le communiqué qui en est issu a été signé par Tony Abbott et Bill Shorten, le chef de l’opposition. C’est d’ailleurs ce dernier qui selon le quotidien australien The Age avait proposé le sommet. C’est dire si cette question préoccupe les Australiens – cela fait des années que les représentants des aborigènes font campagne pour changer la Constitution.

Selon un dernier sondage, 85% des Australiens veulent que l’existence des aborigènes soit reconnue dans la Constitution. C’est 8% de mieux qu’il y a deux ans. Le résultat du référendum ne semble donc faire aucun doute. Des discussions publiques vont quand même être organisées à travers le pays à partir de septembre, et un conseil sera créé pour établir la date du scrutin et la question qui sera posée.

Pour autant, un des représentants des aborigènes interrogé à l’issue de la réunion a estimé que tout cela ne servirait à rien si deux clauses de la Constitution n’étaient pas supprimées : la première permet aux Etats australiens d'établir un critère de race pour empêcher les gens de voter. La seconde autorise les lois raciales.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.