Chine

Chine: la police repousse les Spartiates à Pékin

Des dizaines de «Spartiates» ont pris d'assaut les rues de Pékin.
Des dizaines de «Spartiates» ont pris d'assaut les rues de Pékin. Weibo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Des images d'Occidentaux en tenue légère « envahissant » le centre de Pékin circulent depuis jeudi sur tous les réseaux sociaux chinois. Enbauchés pour faire la promotion d’un restaurant, ces hommes déguisés en guerriers grecs ont fini au commissariat.

Publicité

Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

Une bonne quarantaine de grands gaillards, déguisés en guerriers spartiates… Ce défilé insolite au cœur de la capitale chinoise ne pouvait pas échapper aux vaillants policiers de Pékin. Face à ce « trouble à l’ordre public », ils sont donc intervenus comme à leur habitude, de façon musclée, plaquant au sol certains de ces drôles de manifestants, escortant d’autres au commissariat.

« Le Kung Fu chinois a vaincu les Spartiates », titre un journal, se moquant de ces étrangers qui ont cru pouvoir parader dans la ville la mieux gardée du monde, torse nu, chaussés de sandales et habillés seulement d’un short moulant et d’une cape en faux cuir.

Le « buzz » sur Internet qui a suivi l’évènement a d'ailleurs largement dépassé les espérances du restaurant Sweetie Salad, qui avait recruté cette troupe de mannequins pour promouvoir ses salades et ses nouilles cuisinées. Un coup de publicité extraordinaire, suivi de cette excuse bien plate de la société : « Nous avons humblement reconnu qu’en tant que start-up nous manquions d’expérience dans l’organisation d’évènements à grande échelle. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail