Afghanistan

Afghanistan: les talibans prennent une base militaire dans le nord-est

Depuis le printemps, les talibans mènent une offensive intense en Afghanistan, comme ici en mai dernier lors de violences contre des policiers (photo), dans le nord-est du pays.
Depuis le printemps, les talibans mènent une offensive intense en Afghanistan, comme ici en mai dernier lors de violences contre des policiers (photo), dans le nord-est du pays. REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Afghanistan, après trois jours de combats, une base militaire du nord-est du pays est tombée en fin de semaine entre les mains des talibans. Une victoire militaire qui profite à l'insurrection alors que les combats se poursuivent à travers le pays. A la suite de cette opération, plus de cent militaires ont été libérés par les talibans.

Publicité

Avec notre correspondant à KaboulJoël Bronner

Plusieurs routes ont d'abord été coupées par des pluies importantes, ce qui a provoqué l'isolement du district de Wardoj, dans la province du Badakhshan, qui se situe dans le nord-est du pays, à la frontière avec la Chine et le Pakistan.

Ces intempéries ont alors facilité l'attaque d'une base militaire de la ville de Tirgaran, tombée après plusieurs jours de siège aux mains de l'insurrection talibane.

Selon un porte-parole des forces de sécurité, la centaine de militaires qui a été relâchée l'a été à la suite d'un accord entre la police et les insurgés. Alors que, comme souvent dans ce type d'attaques, les représentants locaux ont dénoncé l'absence de renforts de la part du gouvernement central de Kaboul.

Depuis le printemps, l'offensive menée à travers le pays par les insurgés talibans a été particulièrement intense, alors que les troupes de combat de l'Otan ont quitté l'Afghanistan en décembre dernier, laissant ainsi les militaires de l'ANA, l'armée afghane, en première ligne face à l'insurrection.

Malgré le démarrage timide de négociations il y a 15 jours entre délégués de Kaboul et certains représentants talibans, les perspectives de paix semblent toujours très loin, en Afghanistan, d'un quelconque accord effectif.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail