Accéder au contenu principal
Indonésie

Indonésie: les incendies toujours hors de contrôle

32 avions et hélicoptères ont été envoyés pour aider les 22000 militaires au sol dans la lutte contre les incendies en Indonésie.
32 avions et hélicoptères ont été envoyés pour aider les 22000 militaires au sol dans la lutte contre les incendies en Indonésie. REUTERS/Regina Safri/Antara Foto
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Depuis trois mois et comme chaque année, l’Indonésie est ravagée par les incendies illégaux, destinés à défricher les terres. Les épaisses fumées ont envahi plusieurs les pays de la région, parmi lesquels la Malaisie. Kuala Lumpur affirme ce lundi que l’aide internationale acceptée la semaine dernière par l’Indonésie ne suffira pas pour éteindre les feux.

Publicité

Sous la pression de ses voisins très remontés, l’Indonésie avait finalement accepté une aide étrangère la semaine dernière pour éteindre ses feux. Les incendies illégaux destinés à faciliter la culture des palmiers à huile émettent chaque année des brouillards toxiques qui s’étendent aux pays voisins et entraînent, entre autres, des infections respiratoires pour des dizaines de milliers de personnes et des perturbations du trafic aérien. En 1997 et 1998, ces feux avaient échappé à tout contrôle et entraîné des pertes économiques évaluées à plus de 9 milliards de dollars.

Vendredi dernier, l’Indonésie a donc lancé une opération d’envergure. Trente-deux avions et hélicoptères (dont six venants de Singapour, d’Australie et de Malaisie) ont été engagés pour soutenir les 22 000 militaires au sol. Mais ce lundi, l’agence indonésienne de gestion des catastrophes a reconnu que la situation était toujours loin d’être sous contrôle.

Le voisin malaisien, qui ferme à nouveau certaines de ses écoles en ce début de semaine à cause de la mauvaise qualité de l’air, affirme que de toute façon l’intervention humaine ne suffira pas. Il faudra attendre la saison des pluies, soit encore un bon mois de fumées.

Ces fumées posent un autre problème à l’Indonésie : dans ses propositions pour la COP21, elle s’est engagée à réduire de 29 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Mais elle ne précise pas comment elle compte lutter efficacement contre ces incendies. Et ceux qui les allument.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.