Accéder au contenu principal
Chine

Hong Kong: 6000 manifestants contre la disparition de libraires

«Non aux enlèvements politiques», ont scandé les manifestants rassemblés à Hong Kong, dimanche 10 janvier 2016.
«Non aux enlèvements politiques», ont scandé les manifestants rassemblés à Hong Kong, dimanche 10 janvier 2016. REUTERS/Tyrone Siu
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A Hong Kong, quelque 6 000 manifestants, selon les organisateurs, se sont rassemblés devant le siège du gouvernement ce dimanche 10 janvier 2016 pour protester contre la disparition des cinq employés de la librairie Causeway Bay, qui édite et vend des ouvrages critiques envers le gouvernement de Pékin.

Publicité

Quatre des cinq employés de la librairie Causeway Bay ont disparu mi-novembre alors qu'ils se trouvaient sur le continent, en Chine ou en Thaïlande pour l'un d'entre eux. L'éditeur Lee Bo, 65 ans, a disparu six semaines plus tard.

« Où sont-ils ? », « Non aux enlèvements politiques », ont scandé les manifestants rassemblés ce dimanche à Hong Kong. Pour eux, aucun doute, Lee Bo a été enlevé par les autorités chinoises et les cinq disparus sont détenus au secret sur le continent. Les Etats-Unis et l'Union européenne ont exprimé leur inquiétude face à cette situation.

Depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, Hong Kong a gardé son mode de vie et sa liberté d'expression, et les services de sécurité chinois n'ont pas le droit d'intervenir sur le territoire de la région semi-autonome. Ce principe, baptisé « un pays deux systèmes », lui a été garanti pour une durée de 50 ans. Mais le gouvernement de Xi Jinping, qui a nettement durci la répression contre les libertés publiques, n'apprécie sans doute pas que les Chinois du continent trouvent à Hong Kong des publications censurées chez eux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.