Bangladesh

Bangladesh: un étudiant bangladais défendant la laïcité assassiné à Dacca

Un étudiant en droit qui publiait des messages contre l'islamisme sur sa page Facebook a été assassiné mercredi 6 avril à Dacca.
Un étudiant en droit qui publiait des messages contre l'islamisme sur sa page Facebook a été assassiné mercredi 6 avril à Dacca. Munir UZ ZAMAN / AFP

Un étudiant bangladais de 28 ans a été brutalement assassiné en pleine rue de la capitale, Dacca, hier soir. Les assaillants l’auraient visé pour son rôle dans le mouvement laïc qui est né il y a plus de 3 ans – ce meurtre représenterait alors le dernier dans une série d’attaques contre des blogueurs et militants laïcs qui ont coûté la vie à 7 personnes depuis 3 ans…

Publicité

Il est 20 h 30 mercredi 6 avril, quand trois assaillants surgissent sur une moto dans une rue du sud de Dacca, et, selon des témoins, crient « Allahu Akbar » avant de frapper l’étudiant de plusieurs coups de machette et de l’achever au pistolet.

Nazimudin Samad était un responsable de quartier d’une organisation laïque et militant dans le mouvement de la place Shahbhag, qui a été lancé en 2013 afin de réclamer la peine de mort pour les islamistes reconnus coupables de crimes contre l’humanité pendant la guerre d’indépendance de 1971.

Le parti radical du Jamaat-e-Islami avait alors appelé au meurtre de ces jeunes blogueurs, avant de dresser une liste de 84 d’entre eux qu’ils accusaient de blasphème. Depuis, 7 de ces militants ont été abattus selon le même procédé macabre utilisé mercredi 6 avril. Nazimudin Samad se trouvait sur cette liste et se savait donc visé. Dans un post de 2013 publié sur sa page Facebook, il écrivait : « Si un jour ils me tuent, ne veillez pas mon corps. Baignez-le dans le sang des membres du Jamaat. Le Bangladesh ne pourra vivre tant qu’ils existent. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail