Afghanistan

Afghanistan: le nombre des victimes du conflit à nouveau à la hausse

Un char lourd de l'armée nationale afghane en position dans la région de Kunduz, le 18 avril 2016.
Un char lourd de l'armée nationale afghane en position dans la région de Kunduz, le 18 avril 2016. REUTERS/Stringer

Environ 15 000 personnes ont été tuées en Afghanistan en 2015, soit deux fois plus que l’année précédente. C’est la plus forte augmentation de victimes enregistrée dans un conflit armé dans le monde en 2015, selon le tout dernier rapport de l’Institut international pour les études stratégiques (IISS), publié jeudi 5 mai à Londres.

Publicité

Le constat de l'IISS est sans appel. « Le conflit en Afghanistan a enregistré la plus forte augmentation de victimes, à 15 000 », contre 7 500 en 2014, a déclaré John Chipman, le directeur de l'IISS, en présentant le rapport sur les conflits armés dans le monde, jeudi à Londres. « Il y a deux ans, ce chiffre était de 3 500, ce qui montre la détérioration de la sécurité depuis que l'Isaf (la Force internationale de l'Otan dans le pays, ndlr) a sérieusement commencé son retrait », a-t-il souligné.

« Cette augmentation alarmante du nombre de morts en Afghanistan est en grande partie due au retrait des forces occidentales », a ajouté Jens Wardenaer, analyste à IISS, se disant peu optimiste quant à l'évolution de la situation cette année.

De son côté, le brigadier Ben Barry, retraité et désormais chercheur à l'IISS, distingue un deuxième facteur, en sus du retrait occidental : « Depuis que l’armée américaine a diminué son soutien aérien, l’armée afghane opère selon des règles d’engagement plus souples. Elle utilise sa puissance de feu avec beaucoup moins de retenue. »

L'Isaf a mis fin à sa mission de combat en Afghanistan en décembre 2014. Depuis, les 12 500 soldats étrangers qui la composent, Américains pour la plupart, ont pour mission de former et conseiller leurs homologues afghans, désormais seuls en première ligne face aux insurgés talibans.

Dernier point souligné par Ben Barry : « La présence de l’organisation Etat islamique dans ce conflit. Ils ont pris position dans la province de Nangarhar dans l’est du pays. Or la combinaison des attaques des talibans, des forces gouvernementales afghanes et des attaques de l’aviation et des drones américains, a finalement contribué à freiner l’expansion de l’Etat islamique qui compterait entre 1 000 et 3 000 combattants sur le sol afghan. »

→ Géopolitique, le débat : Afghanistan-Pakistan: l’implantation de l’EI et la résilience des talibans
→ Décryptage: Talibans, organisation Etat islamique, où va l'Afghanistan?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail