Chine

Publicité raciste en Chine: une marque de lessive rétropédale face au tollé

Extrait de la publicité controversée du groupe chinois Shanghai Leishang.
Extrait de la publicité controversée du groupe chinois Shanghai Leishang. Capture d'écran / YouTube

L'affaire a fait couler beaucoup d'encre, ces deux derniers jours. Dans une publicité raciste diffusée en Chine, pour une marque de lessive, on voyait un homme noir se faire enfermer dans un lave-linge avec un cube de lessive dans la bouche, et en ressortir en jeune Asiatique à la peau éclatante. Face au tollé que cela a provoqué, la marque de lessive a fini par s'expliquer dans un communiqué.

Publicité

Avec notre correspondante à Shanghai,  Angélique Forget

« Nous n’avons aucune intention de discrimination à l’égard des personnes de couleurs. La couleur de peau n’est pas une norme par laquelle nous devrions nous juger les uns les autres. »

Ces excuses officielles, publiées dans un communiqué, se sont fait attendre. Appelée à réagir par la presse officielle chinoise, la marque de lessive Qiaobi avait d’abord préféré incriminer les médias étrangers, les jugeant trop susceptibles.

En Chine, cette vidéo circule depuis le mois de mars et n’avait jusqu’alors provoqué aucune contestation. Ce sont les médias étrangers qui l’ont repérée et l’ont dénoncée. Depuis, cette publicité a été visionnée près de 7 millions de fois sur YouTube.

Mais en Chine, seule une poignée d’internautes s’en offusque. Un racisme ordinaire s’est installé dans le pays. Au moment de la sortie du film Star Wars, l’un des personnages, à la peau noire, avait été rétréci sur l'affiche du film sans que personne ici ne s’en émeuve.

Mais cette fois, face à l’ampleur du scandale venu de l’étranger, la marque de lessive a préféré retirer sur Internet tous les liens qui pouvaient mener à sa vidéo, et a demandé à tous les autres sites d’en faire de même.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail