Accéder au contenu principal
Bangladesh

Meurtres au Bangladesh: 100000 religieux signent une fatwa contre le terrorisme

Prière du vendredi à la mosquée de Dacca (Bangladesh), le 17 juin 2016.
Prière du vendredi à la mosquée de Dacca (Bangladesh), le 17 juin 2016. STR / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Bangladesh, 100 000 religieux et théologiens musulmans ont signé une fatwa condamnant le terrorisme et qui sera rendue publique ce samedi à Dacca. Cela fait plusieurs mois que le Conseil du clergé local prépare le texte et le fait circuler pour lutter contre la radicalisation d'une partie des fidèles. Depuis trois ans, une cinquantaine de militants laïcs, ainsi que des hindous et des chrétiens ont été assassinés par des islamistes. Des actes régulièrement revendiqués par l'Etat islamique et al-Qaïda.

Publicité

Est-ce qu'un suicide terroriste peut servir à devenir un martyr ? Peut-on attaquer des lieux de cultes non musulmans ? Dix questions de la sorte ont servi de base de réflexion aux oulémas bangladais. Trois-cents d'entre eux y ont répondu en se basant sur le Coran, afin de rédiger cette fatwa condamnant le terrorisme, publiée ce samedi, et signée par 100 000 théologiens.

L'objectif est de diffuser ensuite ce message de paix dans les écoles coraniques afin d'influencer les étudiants radicalisés. Et de le propager sur les médias sociaux afin de contrer la politique de recrutement en ligne menée par les groupes jihadistes, de plus en plus efficace au Bangladesh et mal combattue par la police.

Une source journalistique à Dacca soupçonne cependant le gouvernement de guider cette opération de communication pour voiler la montée de l'extrémisme. Le secrétaire général du Conseil religieux dément, mais demande l'aide des autorités pour relayer cette fatwa. Un travail collectif nécessaire pour réussir à atteindre et déradicaliser les poches les plus extrémistes.

Re-(lire) : Bangladesh: un étudiant bangladais défendant la laïcité assassiné

                Bangladesh: un dignitaire soufi retrouvé assassiné

                Bangladesh: le groupe EI revendique le meurtre d'un tailleur hindou   

               

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.